Le festival "Midis-Minimes" fera bien vibrer le cœur d’un public restreint au Conservatoire royal de Bruxelles cet été

La 34e édition du festival musical "Midis-Minimes" aura bien lieu du 1er juillet au 27 août au Conservatoire royal de Bruxelles ! La programmation sera néanmoins réduite de moitié et sera réservée cette année, avec 21 des 42 concerts initialement prévus, aux artistes résidant en Belgique, tels que Stéphane Ginsburgh, le Quatuor Alfama, Alexander Gurning ou encore Marc Grauwels. Toujours en raison des mesures sanitaires, le public sera réduit et devra réserver par internet.

Bernard Mouton, directeur artistique du Festival des Midis-Minimes, sera l’invité de Camille De Rijck ce vendredi 26 juin pour parler de cette édition inédite.

21 concerts maintenus avec des artistes résidant en Belgique

La programmation initiale a été réduite de moitié, passant de 42 à 21 concerts et reportant à 2021 tous les concerts purement vocaux ou à grand effectif. Les prestations musicales auront lieu chaque mercredi et jeudi (en principe vers midi) mais aussi parfois le vendredi. La moitié d’entre elles sera diffusée en streaming sur le site web du festival ainsi que sur le site de Musiq3 et sur la plateforme Auvio. Comme chaque année, Musiq3 placera ses micros dans le Conservatoire et diffusera cinq concerts en différé dont le double programme d’ouverture du Festival. A 12h15, le pianiste Alexander Gurning, les percussionnistes Pierre Quiriny et Gabriel Laufer joueront la "West Side Story Suite" de Leonard Bernstein. Le lendemain, jeudi 2 juillet, le Quatuor Alfama et la mezzo-soprano Albane Carrère interpréteront des pages de Giacomo Puccini, Ottorino Respighi et Franz Schubert. Ces deux premiers concerts sont à voir sur la plateforme "Les festivals classiques de l'été" d'Auvio. 

Une programmation appelant la curiosité et la découverte de la musique classique pour le plus grand nombre

Le festival des Midis-Minimes a toujours été basé sur la curiosité et la découverte. Les concerts de 35 minutes à un prix très abordables se veulent ouverts à tous les publics, mélomanes avertis et amateurs qui ne connaissent pas très bien la musique classique mais sont curieux de la découvrir. A côté des grandes œuvres programmées, le festival favorise aussi les découvertes d’œuvres moins connues et a à cœur de promouvoir la jeune génération de musiciennes et musiciens.

Parmi les œuvres programmées en juillet, on retrouve les mélodies de Joseph Jongen (8 juillet) et les Romances sans paroles de Félix Mendelssohn (15 juillet) ainsi qu’un duo de harpes (16 juillet) et un programme Olivier Messiaen (21 juillet).

A partir de la seconde moitié du mois de juillet, la programmation s’articulera de façon thématique avec d’abord des sonates de Wolfgang Amadeus Mozart, Franz Schubert et Johannes Brahms (violon et piano), le 22 juillet, et puis de Ludwig van Beethoven et de Johannes Brahms (violoncelle et piano), le 23 juillet, et puis encore trois quatuors à cordes de Beethoven respectivement les 29, 30 et 31 juillet.

La première semaine du mois d’août sera dédiée au piano avec des prestations de Stéphane Ginsburgh (5 août) et de Liebrecht Vanbeckevoort (6 août). Viennent ensuite la musique ancienne avec un programme de sonates en trio baroques par "Laterna Magica" (12 août), ainsi qu’une affiche classique éclectique avec des quintettes pour pianoforte et vents de Mozart et Beethoven par l’ensemble Wolf (13 août). Suivront quatre concerts "place aux jeunes" en collaboration avec le Conservatoire royal de Bruxelles dont celui du trio Ariès, lauréat du Prix Supernova 2019 qui jouera le Trio n°2 en mi-bémol majeur de Schubert (26 août).

Le festival se clôturera le 27 août par un programme dédié à Astor Piazzolla avec Marc Grauwels à la flûte et Christophe Delporte à l’accordéon.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK