Le Festival Contrastes amorce un retour dans les salles de concert avec trois Schubertiades Masquées

La pandémie du coronavirus n’aura pas épargné les festivals de musique classique de l’été. Face à l’incertitude de pouvoir organiser des concerts avec public pendant l’été et le manque de décision à ce sujet de la part du Conseil National de Sécurité, la plupart des organisateurs de festivals ont décidé de reporter l’édition 2020 à l’année prochaine. Pourtant, certains ont voulu croire à la possibilité d’organiser des concerts cet été.

C’est d’ailleurs le pari osé que s’est lancé Romain Dhainaut, organisateur du Festival Contrastes de Tournai, qui proposera dès le 1er juillet trois concerts en l’Abbaye de l’Athénée de Tournai, trois "Schubertiades masqués", trois bouffées d’espoir et d’optimisme qui permettront aux mélomanes de retrouver le bonheur de la musique jouée en "live", après ces trois mois de privation.

Ces concerts pourront accueillir jusqu’à 100 spectateurs et seront organisés dans le plus strict respect des consignes sanitaires : le port du masque pendant le concert sera obligatoire, une distance d’1m50 entre chaque spectateur sera respectée et le public sera invité à se désinfecter les mains à l’entrée de la salle.

Trois œuvres de Schubert au programme

Organisé à Tournai, le Festival Contrastes s’est toujours attaché, depuis 2014, à faire découvrir la musique "classique" autrement, en présentant des programmes inédits et des concepts originaux : des soirées "surprise" mises en espace, une symphonie de Mahler sans chef, des concerts pour bébés, les Variations Goldberg dans l’obscurité, des cinés-concerts… Si la formule de cette année sera allégée et moins "ambitieuse", le simple fait de pouvoir proposer ces trois moments de retrouvailles entre les artistes et le public est une victoire en soi, qui fera du bien à toutes et tous.

C’est d’ailleurs ce que dit Romain Dhainaut, organisateur du Festival Contrastes dans son communiqué : "Schubert est le Roi de la musique de chambre. Pas de thème très original pour cette 7e édition… Et pourtant, après ces trois mois de jeûne culturel forcé, nous pensons que se reconnecter autour de l’intimité et des tourments pré-romantiques de cette musique fera du bien à tous, musiciens comme mélomanes. Il y a beaucoup d’impatience et d’envie de part et d’autre de se retrouver, certes masqués et à distance, autour d’une émotion musicale commune".

Les artistes

Chaque concert de 50 minutes présente une œuvre majeure du répertoire de Schubert : le Trio opus 99 qui dialogue avec une œuvre d’Arvo Pärt, le célèbre Quintette "La Truite" couplé à un récital de cymbalum, et le testament musical du compositeur, le Quintette en Ut à deux violoncelles.

Le mercredi 1er juillet à 20h : Trio Op. 99, interprété par le Trio Khnopff, composé de Sadie Fields, Elodie Vignon et Romain Dhainaut.

Le jeudi 2 juillet à 20h : La truite, interprétée par le Trio Khnopff, Clément Holvoet, Adrien Tyberghein, et Aleksandra Dzenisenia.

Le vendredi 3 juillet à 20h : Quintette en ut, interprété par Sadie Fields, Nadja Nevolovitsch, Clément Holvoet, Didier Poskin, Romain Dhainaut.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Festival Contrastes

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK