Le compositeur polonais Krzysztof Penderecki est décédé à l’âge de 86 ans

Le compositeur et chef d’orchestre polonais Krzysztof Penderecki, un des compositeurs contemporains les plus innovants et les plus importants du monde, est décédé de dimanche 29 mars à l’âge de 86 ans, dans sa ville natale de Cracovie, a annoncé sa famille aux médias locaux.

Considéré comme l’un "des plus grands musiciens polonais, une autorité mondiale de la musique classique", comme le souligne le Ministre polonais de la Culture dans un tweet, Krzysztof Penderecki est décédé des suites d’une longue maladie à l’âge de 86 ans. Musiq3 lui rendra hommage ce vendredi 3 avril dans l’émission Présent composé présenté par Christine Gyselings.

Compositeur de génie, il faut le quadruple lauréat des Grammy Awards (en 1988, en 1999 – dans deux catégories, et en 2017) et il a également écrit des partitions pour le cinéma, pour des réalisateurs comme Stanley Kubrick, Martin Scorsese et David Lynch.

Une des figures de l’avant-garde

Né le 23 novembre 1933 à Debica (sud), Krzysztof Penderecki est admis au Conservatoire de Cracovie à l’âge de 18 ans. Il fait en même temps des études de philosophie, d’histoire de l’art et de littérature. Très rapidement, il devient une figure incontournable et respectée de la musique en Pologne.

Krzysztof Penderecki a commencé sa brillante carrière en 1959, au moment où ses trois compositions, "Strophes", "Emanations" et "Les psaumes de David", remportent les trois premiers prix d’un Concours pour jeunes compositeurs à Varsovie.

Il s’est imposé comme une des figures de l’avant-garde des années 1960 avec "Thrènes pour les victimes d’Hiroshima" (1960), une composition pour une large formation d’instruments à cordes qui lui vaut une large renommée. À travers cette composition, qui reprenant la thématique du thrène antique, lamentation funèbre chantée lors de funérailles, Penderecki rend hommage aux victimes de la bombe atomique tombée sur la ville d’Hiroshima en 1945.

Le compositeur utilise alors des intervalles inhabituels, les clusters, les glissandi et fait sonner les instruments de manière inhabituelle. Sa musique est riche d’effets sonores, il expérimente et utilise des objets du quotidien : la tôle, les sifflets, les morceaux de verre et de métal frottés avec une lime, les hochets, les sons électriques, les scies, les machines à écrire ou les sirènes d’alarme qui donnent une texture sonore à ses compositions. Le compositeur invente aussi des symboles de notation musicale correspondant à ces moyens d’expression alors inconnus.

Grâce à un dégel temporaire du régime communiste en Pologne à l’époque, les œuvres de Penderecki arrivent à percer le rideau de fer et connaissent un succès international immédiat.

Son premier opéra, Les Diables de Loudun créé en 1969 au Staatsoper de Hambourg, représente son premier succès international.

Une évolution dans sa production musicale

Par la suite, Penderecki abandonne peu à peu son langage d’avant-garde. Critiquée par le milieu musical, cette évolution est applaudie par le public. Il renoue alors avec une écriture néotonale, postromantique, avec un contenu et une construction accessibles à un plus large public.

Penderecki était également chef d’orchestre, et a dirigé de nombreuses formations musicales. Il a également été le directeur artistique de l’Orchestre philharmonique de Cracovie et du Sinfonia Varsovia.

Contrairement à la plupart des compositeurs de sa génération, une part essentielle de l’inspiration de Penderecki fut d’origine religieuse, Penderecki était catholique et a donc écrit de nombreuses œuvres sacrées, telles que la Passion selon Saint-Luc, Requiem polonais ou un Lacrimosa qui commémore les victimes des émeutes de la Baltique de décembre 1970.

L’œuvre de Penderecki était fortement ancrée dans l’histoire de son pays.

Compositeur aux multiples facettes

La musique de Krzysztof Penderecki a souvent été utilisée pour le cinéma. On lui doit notamment la musique du film Shutter Island de Martin Scorsese mais aussi du film Shining de Stanley Kubrick. 

En 2011, Penderecki a collaboré avec Jonny Greenwood, le guitariste principal du groupe de rock anglais Radiohead, et le compositeur de musique électronique Aphex Twin sur un album et une tournée.


Christine Gyselings rendra hommage à cette grande figure de la composition du XXe siècle dans son émission Présent composé, ce vendredi 3 avril à 22h.

Archives : Krzysztof Penderecki au micro de Chrisitine Gyselings en 2013

Dans cette brève interview, Penderecki explique qu’enfant, il souhaitais devenir violoniste virtuose…

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK