Le compositeur belge Frédéric Devreese est décédé

Il était l’une des grandes figures de la musique de film belge, communément appelé "le père de la musique de film belge", surtout connu pour sa longue collaboration avec le cinéaste André Delvaux, le compositeur et chef d’orchestre belge Frédéric Devreese est décédé ce lundi 28 septembre à l’âge de 91 ans. Musiq3 lui rendra hommage dans les prochains jours et semaines dans ses différentes émissions.

Il est l’un des compositeurs belges, internationalement reconnu, les plus polyvalents du XXe siècle. Bien qu’il ait "magistralement flirté avec les styles et les genres les plus divers" comme le dit Dirk Brossé, il est sans doute plus connu encore comme compositeur de films.

Compositeur belge à la renommée internationale

Frédéric Devreese est né à Amsterdam dans une famille où la musique prenait une place centrale. Sa mère jouait du violon, tout comme son père Godfried, qui était également un compositeur et un chef d’orchestre réputé. C’est également de lui que le jeune Frédéric Devreese a reçu ses premières leçons d’harmonie au Conservatoire de Malines. Plus tard, il étudie au Conservatoire Royal de Bruxelles avec Marcel Poot en composition et René Defossez en direction d’orchestre. En 1949, il remporte le prix de composition du Concours international de piano d’Ostende avec son Premier Concerto pour piano. Il se fait ainsi remarquer au niveau national et reçoit des bourses pour étudier à Rome : il étudie la composition avec Ildebrando Pizzetti et la direction d’orchestre avec Previtali et à Vienne, où il étudie la direction d’orchestre avec Hans Swarowski à la Staatliche Musikakademie. Frédéric Devreese termine ses études en 1956, et rentre en Belgique.

En 1958, il devient présentateur de télévision pour la BRT de l’époque, où il travaillera ensuite comme chef d’orchestre et producteur. Devreese enseignera au RITCS à Bruxelles de 1965 à 1974. En tant que chef d’orchestre de divers ensembles, dont le Belgisch Jeugdorkest, et en tant que responsable de productions télévisées spéciales, il s’est toujours consacré aux jeunes musiciens. Il voulait les stimuler et les promouvoir par des initiatives telles que Tenuto (concours national belge de musique pour les jeunes talents de moins de 25 ans), Jong Tenuto (jeunes talents de moins de 17 ans) et Procemus (centre de promotion et de production des jeunes talents).

Devreese a été fréquemment salué pour son travail, ce qui lui vaudra d’être récompensé de multiples fois. En 1964 il reçoit le Prix Italie, pour l’opéra télévisé Willem van Saeftinghe. En 1988 et 1990, sa musique pour les films Le Sacrement de Hugo Claus et L’œuvre au Noir d’André Delvaux, reçoit le prix Joseph Plateaup. En 1994, il remporte le Prix George Delerue pour La Partie d’échecs d’Yves Hanchart. En 2006, Devreese reçoit également le prix de carrière Klara, et en 2009 le prix de l’empereur Charles Quint de la province de Flandre orientale.

Un compositeur qui a traversé tous les genres

Si Frédéric Devreese est surtout connu pour ses musiques de films et sa collaboration avec le cinéaste belge André Delvaux avec qui il a travaillé sur la quasi-totalité de ses films, son œuvre est bien plus vaste, tant il a abordé tous les genres : il a composé quatre concertos pour piano, un concerto pour violon, une symphonie, de la musique de chambre, deux opéras, des suites de ballet et des lieder.

En 1983, son Concerto n°4 pour piano fut choisi comme œuvre imposée au Concours Reine Elisabeth. Une expérience particulière, car le compositeur entend son œuvre interprétée à douze reprises par des lauréats comme Pierre-Alain Volondat, Daniel Blumenthal et Eliane Rodrigues.

Le père de la musique de film belge

Frédéric Devreese est l’auteur de morceaux indémodables qui traversent la quasi-totalité des films d’André Delvaux, dont "Benvenuta" et "L’Œuvre au Noir". Il signe aussi la bande originale pour "Le Sacrement" d’Hugo Claus ou "Pauline & Paulette" de Lieven Debrauwer ainsi que "Les noces barbares" de Marion Hänsel, qui nous a quittés le 8 juin dernier.

L’importance de son œuvre ne peut être sous-estimée. Pour chacune de ses musiques de film, il crée en plus une version orchestrale entremêlant les différents fragments musicaux en une suite qui évoque également les scènes du film dans la salle de concert.

Le compositeur belge a fêté ses 90 ans l’année dernière et à cette occasion, Flagey et le Brussels Philharmonic lui avaient consacré un concert hommage, que nous vous rediffuserons sur Musiq3 dans le courant de la semaine.

Gilles Ledure nous parle de Frédéric Devreese au micro de Pascal Goffaux

Archives : Rencontre avec Frédéric Devreese

À l’occasion de son nonantième anniversaire, Frédéric Devreese était l’invité de Pascale Vanlerberghe dans son émission Sur un air de cinéma. Une émission que nous vous proposons de réécouter ci-dessous.

Réécoutez son concert anniversaire, donné à l'occasion de ses 90 ans à Fkagey par le Brussels Philharmonic

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK