Le Capitaine Haddock fête ses 80 ans

Cheveux et barbe hirsutes, pull à col roulé bleu, vocabulaire des plus imagés, colérique, alcoolique mais irrésistiblement attachant, le plus célèbre des capitaines de la bande dessinée, le Capitaine Haddock fête cette année ses 80 ans.

Ce samedi 9 janvier marquera les 80 ans de la première apparition d’un des personnages emblématiques des Aventures de Tintin, le plus célèbre des reporters belges né de l’imagination du dessinateur Hergé. Et ce personnage, caractérisé par son amour pour de drôles de noms d’oiseaux et d’injures aux sonorités particulières, c’est bien entendu le Capitaine Haddock, apparu pour la première fois le 9 janvier 1941 dans le supplément Soir Jeunesse et ensuite, la même année, dans l’album Tintin et le crabe aux pinces d’or.

Compagnon de route de Tintin et Milou depuis sa première apparition dans l’album Le crabe aux pinces d’or, Archibald Haddock a su conquérir les cœurs des lecteurs de la bande dessinée. Il n’est pourtant pas des plus attrayants à première vue, un capitaine de marine un peu trop porté sur la boisson, grincheux, colérique avec une propension aux jurons en tous genres… Et pourtant, on s’attache vite à ce personnage bougon à l’imagination langagière très développée. Et c’est d’ailleurs ce qui fait tout son charme, ces injures qu’il utilise allégrement dans chaque aventure du reporter, et qui ne sont finalement pas de vraies injures mais plutôt des mots aux sonorités particulières qui, dites dans la bouche du capitaine, deviennent les pires jurons possibles. C’est d’ailleurs ce qu’explique Hergé dans la vidéo ci-dessous.

Des fameux "tonnerre de Brest" et "mille milliards de mille sabords", que le capitaine ne cesse de répéter, on peut lister parmi les injures les plus drôles "ectoplasme", "bachibouzouk" – terme désignant un cavalier mercenaire de l’armée de l’Empire ottoman -, "iconoclaste", "moule à gaufre" ou encore "troglodyte", "crétin des Alpes" et "ornithorynque".

Et nous donnerons une mention spéciale à la "perruche bavarde", un doux petit nom que le Capitaine réserve au Rossignol Milanais, la chère Bianca Castafiore dont l’interprétation de l’air des Bijoux de Faust insupporte les oreilles de Haddock. Et si le Capitaine s’amuse à donner un surnom à la cantatrice italienne, cette dernière le lui rend bien, en écorchant systématiquement le nom de famille du capitaine, qui se voit rebaptiser Capitaine Paddock, Kappock, Koddack, Mastock, Karbock ou encore Harrock.

Pour en savoir plus sur la place de la musique classique dans Tintin.

Nous souhaitons donc un très joyeux anniversaire à ce cher Capitaine Paddock… Oh non pardon, Haddock !

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK