Le Belgian National Orchestra et Santiago Cañón-Valencia livrent un "Hymne à la solidarité", en hommage aux victimes des intempéries

Offrir "un peu de musique en signe de consolation, d’espoir et de sympathie" envers les victimes des intempéries qui ont touché la Belgique ces derniers jours, c’est la volonté des membres du Belgian National Orchestra, de leur chef Hugh Wolff et du violoncelliste Santiago Cañón-Valencia qui ont interprété, à huis clos, un concert conçu comme un hymne d’espoir et de solidarité.

La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots.

Wagner

Véritable tradition, le Concert Prélude à la fête nationale, qui devait se dérouler le 20 juillet dernier à la Salle Henry Leboeuf, a été annulé, pour respecter la journée de deuil national rendant hommage aux victimes des intempéries qui ont touché la Belgique la semaine dernière. En concertation, le chef Hugh Wolff, le Concours Reine Elisabeth et BOZAR ont fait le choix d’enregistrer un programme rempli d’espoir avec Nimrod, extrait des variations Enigma, op. 36 de Edward Elgar, et le Nocturne pour violoncelle et orchestre n° 4, op. 19 de Piotr Tchaikovski, interprété par Santiago Cañón-Valencia, lauréat du Concours 2017.

"Si je suis heureux d’être de retour à Bruxelles et de faire de la musique avec le merveilleux Belgian National Orchestra ainsi que le maestro Hugh Wolff, je suis également attristé par les récents événements tragiques qui ont coûté la vie à de nombreuses personnes. J’espère que notre musique contribuera à réconforter ceux qui en ont besoin."

Santiago Cañón-Valencia

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK