La violoniste Hilary Hahn repose son archet pendant une année de congé sabbatique

La violoniste Hilary Hahn pose son archet pendant une année de congé sabbatique
La violoniste Hilary Hahn pose son archet pendant une année de congé sabbatique - © Michael Patrick O'Leary - Courtesy of the artist

La violoniste américaine Hilary Hahn a annoncé sur son compte Instagram qu’elle prenait une année sabbatique afin de "dormir, ralentir et se créer une routine".

En ce 1er septembre, commence le premier jour de mon année sabbatique. C’est par cette phrase publiée sur son compte Instagram que la violoniste Hilary Hahn a annoncé une année de repos qu’elle avait planifiée depuis dix ans.

La violoniste américaine voit cette "période de luxe" avec impatience mais aussi un peu d’appréhension.

J’adore jouer, faire des tournées et faire de la musique avec mes collègues. Cela me manquera pendant un moment. Mais j’aime aussi d’autres choses, et je suis curieuse de savoir ce que cela fait de voir l’automne, l’hiver, le printemps et l’été passer successivement.

Dans son message adressé à sa communauté sur les réseaux sociaux, elle revient sur la formidable saison de concerts 2018-2019, rappelant son année consacrée à Bach, sa résidence à Radio France et ses différents concerts à travers le monde.

Je suis prête à prendre du recul, à dormir, à commencer une routine, à passer du temps avec des gens avec qui je n’ai pas été en contact récemment, et à me redécouvrir. Je tricoterai peut-être un pull. Qui sait.

Hilary Hahn affirme n’avoir rien prévu pour cette année, avant de revenir sur le devant de la scène pour une saison 2020-2021 que la violoniste annonce déjà "riche et passionnante".

Voir cette publication sur Instagram

Today’s September 1, the first day of my year-long #sabbatical. Last night, I played a concert in Germany with my friends @dkambremen. And then, when I woke this morning, just like that, this thing I’ve been planning for a decade had begun. It’s super nice and intriguing to begin this stretch of luxurious time, and it’s simultaneously a little intimidating. I love performing, touring, and making music with my colleagues. I’ll miss that for a while. But I love other things too, and I’m curious what it’s like to see Autumn, Winter, Spring, and Summer pass in steady succession. In recent weeks, I’ve been thinking back on the 2018-19 concert season, my #Bach focus year. So much has happened in a relatively short time! I released two solo albums (Bach and García Abril @garciaabrilanton), was artist in residence at Radio France @philharrf, toured the world with solo recitals, played chamber music and a wide range of concertos, performed on four continents, and completed two rounds of #100daysofpractice. And that’s just the tip of the iceberg. It’s been intense, busy, and really, really fulfilling. I’m ready to step back and take it all in, sleep, get into a routine, spend time with people I haven’t been around lately, and rediscover myself. Maybe I’ll knit a sweater. Who knows. People have asked me what I’ve planned for this coming year. I have no plans! The best way for me to find out what this sabbatical is meant to be is to start it and see where it wants to take me. I didn’t do anything particularly adventurous on my last one, six months in 2009, but none of it was what I’d predicted beforehand. Yet it was life changing. For this sabbatical, I’ve declined all outward facing work, but I have prepared some materials to post from time to time if I check in. And I’ve got a full, exciting season planned for 2020-21, so I’ll definitely see you then. To all of you out there, you are phenomenal fans. I am grateful for you.

Une publication partagée par Hilary Hahn (@violincase) le

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK