La violoniste américaine Camilla Wicks est décédée

Incroyable virtuose du violon, elle avait prématurément mis fin à sa carrière alors qu’elle n’avait que 33 ans… La violoniste américaine Camilla Wicks est décédée le 25 novembre dernier à l’âge de 92 ans.

Elle était une véritable prodige du violon, la violoniste américaine d’origine norvégienne Camilla Wicks fut l’une des premières femmes violonistes à mener une carrière internationale, qui aurait pu la propulser au sommet si elle n’avait pas décidé d’arrêter sa carrière de manière prématurée à l’âge de 33 ans pour se consacrer exclusivement à ses cinq enfants.

Enfant prodige

Camilla Wicks est née en 1928 dans une famille de musiciens. C’est son père, le violoniste norvégien Ingwald Varhaugvik, qui l’initie au violon alors qu’elle n’a que 3 ans. À quatre ans, la jeune musicienne monte sur scène et interprète, en public, un concerto de Vivaldi ; à sept ans, elle est capable de jouer le quatrième concerto de Mozart et un an plus tard le premier concerto de Max Bruch. Elle a étudié la musique à la Juliard School de New-York, avec Louis Persinger, qui fut le professeur de Yehudi Menuhin, Guila Bustabo, et de Ruggiero Ricci.

Une carrière courte mais brillante

Au cours de sa courte mais brillante carrière, Camilla joue en soliste avec les plus grands et principaux orchestres américains et fait plusieurs tournées en Europe. On lui doit aussi les créations du Concerto n°2 d’Hilding Rosenberg (1952) du Concerto op.26 de Klaus Egge (1953) qui lui ont tous deux été dédiés.

A la fin des années 50, elle met un terme à sa carrière de soliste pour se consacrer à ses cinq enfants. Elle enseignera ensuite dans de nombreuses universités, dont la Rice University, l’Université du Michigan ou encore l’Université de musique d’Oslo, où elle obtient un professorat à vie.

Elle laisse derrière elle une modeste discographie, avec notamment le Concerto pour violon de Beethoven qu’elle a enregistré avec Bruno Walter, le Concerto pour violon de William Walton, enregistré avec Yuri Simonov ou encore le Concerto pour violon de Sibelius – dont elle était l’interprète favorite – et qu’elle a enregistré avec Sixten Ehrling et l’Orchestre Symphonique de la Radio d’Oslo.

Un site internet lui est entièrement dédié et vous pouvez y retrouver tous les éléments bibliographiques et discographiques détaillés.

Elle s’est éteinte le 25 novembre 2020 à l’âge de 92 ans.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK