La Monnaie annonce l’annulation de ses productions de fin d’année 2020

Les nouvelles mesures gouvernementales prises par la région de Bruxelles ont contraint le Théâtre royal de La Monnaie à annuler les prochaines représentations de l’opéra Die tote Stadt de Korngold, après seulement quatre représentations. Face à l’incertitude de l’évolution de la situation sanitaire, l’opéra a d’ores et déjà décidé d’annuler sa production de fin d’année ainsi que son concert de Noël.

Les communiqués de presse se suivent et se ressemblent douloureusement depuis l’annonce des nouvelles mesures gouvernementales. C’est à travers un communiqué de presse de La Monnaie que nous apprenons sans surprise l’annulation de l’opéra Die Tote Stadt de Korngold, dont les représentations étaient prévues jusqu’au 10 novembre prochain, mais également tous les concertini joués par des membres de notre orchestre, du chœur et de la MM Academy prévus jusqu’au 19 novembre inclus.

Après un début de saison marqué par la première mondiale du pop requiem de Jean-Luc Fafchamps, Is this the end, présenté à un public dématérialisé, le public avait réinvesti la magnifique salle de l’Opéra pour quelques récitals et représentations de Die Tote Stadt.


A lire aussi : L’Opéra Royal de Wallonie et l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège fermés au public


Mais face à l’incertitude de la situation sanitaire et au risque d’un possible allongement des dispositions prises ce 23 octobre dernier, La Monnaie a pris la douloureuse décision d’annuler également le concert de Noël qui devait rassembler la centaine de jeunes chanteurs membres de nos chœurs d’enfants et de jeunes le 20 décembre prochain ainsi que leur production de fin d’année, Falstaff de Verdi qui devait être dirigé par le directeur musical de l’orchestre de La Monnaie, Alain Altinoglu et dans une mise en scène de Laurent Pelly.

Cette décision a été prise pour des raisons de logistiques et de sécurité des artistes et des collaborateurs qui auraient dû participer au projet, qui n’aurait pas pu être garantie sans les tests préventifs, qui sont pour le moment suspendus : "Non seulement nous craignons que les mesures actuelles soient prolongées au-delà du 19 novembre et empiètent sur les dix représentations prévues entre le 8 et le 23 décembre, mais surtout parce que l’interdiction des tests préventifs, telle qu’elle a été édictée par le gouvernement, ne nous permet plus de travailler selon nos propres protocoles de production très stricts. Dès lors, nous ne pouvons pas garantir la santé et la sécurité de nos artistes et de nos collaborateurs et nous devons donc nous résigner à ne pas entamer les répétitions de cette production."

Ces annulations ne sont en aucun cas "un aveu de défaite et encore moins la preuve que nous regrettons d’avoir choisi de lancer la saison 2020-2021, malgré ces temps d’incertitude", tient à souligner l’ensemble du personnel de La Monnaie, qui va profiter de cette période pour travailler à la suite de leur saison.

Le communiqué termine sur une note d’optimiste et d’espoir : "Emplis d’espoir et de bonne volonté, nous repensons cette saison une nouvelle fois, selon les protocoles que nous avons établis et qui ont été approuvés par les autorités officielles. Comme au printemps, nous profiterons des semaines à venir pour travailler discrètement en coulisses afin de satisfaire dès que possible notre fidèle public avec des opéras, de la danse, des concerts, des récitals et des concertini."

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK