La danse classique et le ballet sont à l’honneur à l’occasion du World Ballet Day

C’est une tradition depuis 2014 parmi les professionnels et les amateurs de danse classique, ce 29 octobre marque le World Ballet Day, au cours duquel les plus grandes compagnies et maisons de ballet proposent en ligne des live-streams, des cours de danse et des répétitions à suivre en direct en direct sur les réseaux sociaux.

Depuis le confinement, les vidéos de danseuses et danseurs s’entraînant et performant chez eux sont devenues une norme. Avec les directives COVID-19 changeant quotidiennement dans les pays du monde entier, le monde de la danse a eu du mal à revenir sur ses scènes et ses studios de répétition. Et en ce 29 octobre, le ballet en version numérique prend possession des réseaux sociaux et permet à toutes les maisons de ballet de célébrer leur art et faire découvrir aux passionnés les coulisses du métier.


A voir aussi : Mozart en cuisine : une chorégraphie chaplinesque signée Jiri Kylian


 

Et pour célébrer cette journée mondiale du ballet, voici quelques vidéos qui magnifient la danse

"La Danse des Chevaliers", par les danseurs de l’Opéra de Paris

Confinés chacun chez soi, les danseurs de l’Opéra de Paris ont néanmoins décidé d’unir leur effort dans "La Danse des Chevaliers", la pièce la plus connue du ballet "Roméo et Juliette" de Prokofiev. Dans cette vidéo réalisée par Cédric Klapish, chacun vient avec ce qu’il est. La chorégraphie fait la part belle aux mouvements des individus, inscrits dans leur vie de tous les jours, et se construit dans leur successivité, ce qui contraste avec l’effet global, collectif et simultané dont on a l’habitude. La performance se veut "un hommage à tous ceux qui luttent en première ligne contre la pandémie de coronavirus. Un geste d’espoir et de solidarité."

Les danseurs du Royal Ballet dans les rues désertes de Londres dansent sur les Rolling Stones

Pendant le premier confinement, les rues de Londres, désertées par les touristes et les Londoniens en raison des mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus, ont accueilli plusieurs danseurs du Royal Ballet, le temps d’une danse chorégraphiée par Joanna DeFelice et la partenaire de Mick Jagger, Melanie Hamricksur le titre de circonstance Living in a Ghost Town des Rolling Stones.

À voir aussi : La musique de Beethoven donne des ailes à une danseuse sourde

Nephtali, dessiner la danse

Le court-métrage Nephtali a été réalisé par l’animateur Glen Keane, en collaboration avec la danseuse Marion Barbeau. Glen Keane n’est pas un novice dans l’animation, puisqu’il a travaillé pendant plus de trente ans pour les studios Disney et a inventé des personnages iconiques, tels que la petite sirène Ariel, Tarzan, Pocahontas ou encore la Bête de la Belle et la Bête.

Avec la danseuse Marion Barbeau, Keane a imaginé une chorégraphie aérienne, représentant la grâce d’une danseuse, qu’il compare dans ce court-métrage à une biche. Après des heures d’observation et de travail avec la danseuse, Glen Keane nous livre un court-métrage poétique, mêlant film et images d’animation. 

Retrouvez d’autres court-métrages autour de la danse disponibles sur la plateforme 3e scène de l’Opéra de Paris.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK