L’Opéra de Lyon est occupé par des étudiants qui réclament la réouverture des lieux culturels

Depuis la semaine du 8 mars, de nombreux lieux culturels se retrouvent occupés, pacifiquement, par des intermittents du spectacle qui veulent faire entendre leurs voix et réclament, notamment, la réouverture des lieux culturels, fermés en France depuis presque un an. Dans la métropole lyonnaise, l’Opéra est occupé par des étudiants des filières artistiques depuis ce lundi 15 mars.

Depuis l’occupation du Théâtre de l’Odéon, à Paris, par des intermittents du spectacle, qui réclament, notamment, la réouverture des lieux culturels et une revalorisation du statut d’intermittents, le mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur, en s’étendant à d’autres théâtres de la capitale, avant de se répandre dans de nombreuses villes de France, avec les occupations, notamment, des opéras de Rennes, de Nantes, de Tours, et depuis ce lundi 15 mars, de Lyon.

À Lyon, ce sont une cinquantaine d’étudiants en écoles d’art qui sont entrés, pacifiquement, par une porte latérale de l’opéra pour mener une action "en solidarité avec les intermittents du spectacle". "On voulait réagir car on est à la jonction de deux endroits : le monde de la culture et celui des étudiants", a expliqué l’un des porte-parole de cette action, Lucas Martini, 23 ans, étudiant en première année à l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT). 

2 images
Les étudiants des écoles d’art de Lyon occupent, pacifiquement, depuis ce lundi 15 mars l’Opéra de Lyon pour réclamer la réouverture des lieux culturels et manifester leur solidarité auprès des intermittents du spectacle. © AFP JEFF PACHOUD

Dans un communiqué, la direction de l’institution lyrique, qui a échangé dès ce lundi avec les représentants de cette action, indique que "l’occupation de l’Opéra de Lyon par des étudiants des écoles d’art de la Métropole s’est faite dans le calme". La direction affirme également qu’elle partage avec les étudiants "l’objectif que cette occupation ne mette pas en péril les répétitions, les résidences et les captations audiovisuelles prévues dans les prochains jours et semaines" et qu’elle se fasse "selon un protocole sanitaire défini et rigoureusement respecté".

La salle et la scène de l’Opéra, où se déroulent en ce moment des répétitions, ne seront pas occupées, les étudiants se concentreront dans le hall et la cafétéria de l’institution.

À lire aussi : Coronavirus : Les lieux culturels sont les lieux publics où le risque de contamination est le plus faible, selon une étude allemande

Ces occupations des lieux culturels, qui se multiplient depuis plus d’une semaine, ont été jugées " inutiles" et " dangereuses" par la Ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot, qui a notamment rappelé devant l’Assemblée nationale du 10 mars dernier que la France est l’un des pays qui soutient le plus la culture. Une affirmation qui se trouve confirmée par la récente étude comparative réalisée par Artnet News, qui s’est intéressé aux plans de relance de pays tels que les États-Unis, le Canada, la Corée du Sud et l’Allemagne. Cette étude classe la France en seconde position derrière les Etats-Unis.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK