Jouez du thérémine avec Clara Rockmore grâce à Google Doodle

Instrument à l’aura mystérieuse, le thérémine est loin d’être un instrument oublié. Le thérémine, cet instrument étrange qui produit un son sans qu’on le touche, continue à fasciner le public et est popularisé par la pop culture.

Le 10 mai prochain, nous commémorerons le douzième anniversaire de la mort de l’une des plus grandes théréministes, Clara Rockmore. A cette occasion, nous vous proposons de découvrir les rudiments du thérémine à travers un petit tutoriel réalisé par Google.

Thérémine mode d’emploi

Inventé en 1920, par le physicien russe Léon Theremin, le thérémine est le premier instrument de musique à fonctionner entièrement à l’électricité et à produire un son sans nécessiter une "intervention physique" de l’instrumentiste.

Le thérémine se compose d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l’une verticale, sur la droite de l’instrument, et l’autre horizontale, en forme de boucle, située à la gauche de celui-ci.

Lorsqu’un.e. théréministe joue de l’instrument, sa main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche. C’est ce que vous pouvez voir sur le schéma à votre gauche.

Le principe est donc assez simple : deux champs magnétiques sont créés autour des antennes lorsque l’instrument est allumé. Lorsque le joueur approche ou recule ses mains des antennes, la taille des champs magnétiques varie. Lorsque celui de l’antenne horizontale est perturbé, le volume du son change. Plus la main est proche de l’antenne, moins le volume est élevé. Quand le joueur approche sa main de l’antenne verticale, la fréquence de la note augmente, donnant un son de plus en plus aigu.

Apprenez-en plus sur cet instrument étrange qu’est le thérémine.

A vous de jouer avec ce petit jeu réalisé par Google en 2016, à l’occasion des 105 ans de Clara Rockmore.

Clara Rockmore, virtuose du thérémine

Clara Rockmore est née le 9 mars 1911 à Vilnius et décédée le 10 mai 1998 à New York aux États-Unis. Elle fut formée dès son plus jeune âge au violon au Conservatoire Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg mais elle fut obligée d’abandonner cet instrument à cause de problèmes osseux liés à une malnutrition.

C’est ainsi qu’elle fut amenée à découvrir le thérémine, ce curieux instrument électrique "sans contact", dans lequel elle va exceller. Clara devient la théréministe la plus connue de l’histoire de l’instrument, mais elle participe également à son évolution. Elle est en contact avec le physicien Leon Theremin, l’inventeur de l’instrument, et elle le convainc de rendre l’instrument plus réactif et d’étendre la gamme de notes, passant de trois à cinq octaves.

Le succès de Clara Rockmore est grandissant, et dans les années 1930, elle se produit en solo avec le New York Philharmonic, le Philadelphia Orchestra et le Toronto Symphony. Véritable virtuose de l’instrument, Clara l’utilise comme un véritable instrument de musique classique, adaptant et interprétant de grandes œuvres de musique classique pour le thérémine.

Le Cygne de Camille Saint-Saëns

Habanera de Maurice Ravel

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK