John Dowland : L'oeuvre pour luth

Un plongeon dominical dans l’époque élisabéthaine cet après-midi avec l’exploration - à notre table d’écoute - de l’œuvre pour luth de John Dowland, compositeur britannique né en 1563, mort en 1626. Auteur de pavanes et de gaillardes, luthiste à six, sept ou neuf chœurs, diplômé d’Oxford, puis de Cambridge, élève de Marenzio ayant éprouvé son art dans la perfide Albion, certes, mais aussi en France, en Allemagne, en Italie et au Danmark – à la cour de Christian IV – Dowland a longtemps éprouvé de grandes difficultés à se faire aimer de ses contemporains. Catholique doté d’un caractère bien trempé, il critiqua la Reine publiquement puis passa le reste de sa vie à tenter de regagner ses faveurs – vainement – vu qu’Elisabeth voyait en lui " un musicien digne de servir tous les princes de ce monde mais un indélicat papiste ". Quand enfin, en 1612, le Roi Jacques Ier accepte de l’attacher à sa cour, Dowland est un jeune vieillard, parfaitement bougon, qui a décidé de prendre en grippe la nouvelle génération de musiciens britanniques.

Avec : Martine Dumont-Mergeay (La Libre Belgique), Benoit Jacques de Dixmude (Festival Musiq'3) et Karim Baggili (guitariste, luthiste, oudiste, compositeur).

Production et présentation : Camille De Rijck
Réalisation : Katia Madaule

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK