Jeux Olympiques 2021 : le concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski remplacera l’hymne national russe

Alors que la Russie est bannie de toutes compétitions sportives pendant deux ans, incluant donc les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021 et les Jeux Olympiques d’hiver à Pékin, les athlètes russes pouvant démontrer leur absence de recours au dopage concourront sous une bannière neutre. L’hymne national russe étant également banni des compétitions sportives, les athlètes russes ont dû trouver un nouvel hymne pour la remise des médailles.

En 2020, le Tribunal Arbitral des Sports de Lausanne a décidé d’exclure, pour une période de deux, la Russie de toutes les compétitions sportives, pour cause de dopage. Pour rappel, la Russie est accusée officiellement depuis 2015 d’avoir mis en place un système de dopage de grande envergure avec la complicité des plus hautes autorités du pays.

Pendant deux ans, ne pourront concourir que les athlètes russes qui pourront démontrer leur absence de recours au dopage. Si l’on a, depuis quelques années, pris l’habitude de voir des athlètes russes participer aux compétitions sportives internationales sous une bannière neutre, à partir de maintenant, l’hymne national russe, ainsi que "tout hymne lié à la Russie" sont eux aussi bannis des cérémonies officielles de remises de médailles. Ainsi, les athlètes russes qui participeront dans quelques mois aux Jeux Olympiques d’été de Tokyo ont dû se trouver un nouvel "hymne national". Ce sera finalement l’ouverture grandiose du premier concerto pour piano de Tchaïkovski qui accompagnera les athlètes russes lors des cérémonies de médailles.

Certains s’étonneront que ce choix ait été approuvé, Tchaïkovski ayant un lien direct évident avec la Russie, mais le comité olympique a estimé que le concerto faisait partie de la "culture mondiale", en s’appuyant également sur la jurisprudence des Championnats du Monde de patinage artistique dont le comité d’organisation a accepté l’utilisation de l’œuvre pour représenter les athlètes russes.

Le comité olympique avait déjà refusé à la fédération des athlètes russes de remplacer leur hymne national par Katyusha, une chanson folklorique soviétique, considérant que cette chanson a un lien trop fort avec la Russie. 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK