Glass Marcano, la jeune cheffe vénézuélienne, est nommée cheffe principale invitée à Tours

Le conte de fées continue pour la jeune cheffe vénézuélienne Glass Marcano, révélation de la première édition de La Maestra, le Concours de Cheffes d’orchestre organisé en septembre dernier à Paris. Ce petit bout de femme énergique, charismatique et d’une détermination à toute épreuve vient d’être nommée Cheffe principale invitée à l’Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire, au côté du directeur général Laurent Campellone.

Du haut de ses 24 ans, la cheffe d’orchestre Glass Marcano ne cesse de gravir les échelons : après sa participation remarquée lors de la première édition de La Maestra – même si elle n’a pas accédé à la finale, les membres du Paris Mozart Orchestra qui accompagnaient les candidates, lui ont décerné le prix de l’orchestre – la jeune cheffe vénézuélienne, qui s’est battue pour arrivée jusqu’à Paris, s’est vue offrir de nombreuses opportunités : elle intègre le Conservatoire régional de Paris et de nombreux chefs et musiciens se mobilisent pour l’aider à progresser.

En février dernier, elle entrait dans l’histoire en devenant la première femme de couleur à diriger un orchestre français, en prenant la baguette de l’Orchestre symphonique du Centre-Val de Loire, sous l’invitation de son directeur général Laurent Campellone, qui confiait alors : "Le fait qu’elle soit la première femme noire à diriger un orchestre n’est qu’anecdotique face au fait qu’elle est une immense musicienne. Nous avons trois ou quatre grands chefs de ce niveau par génération. Glass en fait partie !"

2 images
Glass Marcano dirige l’Orchestre Philharmonique de la Région Centre Val de Loire en février 2021 © AFP / LOIC VENANCE

Si la cheffe d’orchestre ne parle pas encore le français, la communication avec les musiciens de l’orchestre se développe par la gestuelle de l’énergique cheffe d’orchestre : "La barrière de la langue l’empêche de rentrer dans des détails techniques pour l’instant. Mais ça ne pose aucun problème. Elle est très inspirée, habitée. Elle respire la musique", expliquait alors Audrey Rousseau, l’un des deux violons de l’opéra de Tours, à la sortie de la répétition du concert de février dernier.

Et force est de constater que cette première expérience s’est avérée concluante, puisque Laurent Campellone vient de nommer Glass Marcano Cheffe principale invitée l’Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire, après un vote favorable des membres de l’orchestre. Elle prendra ses fonctions dès le mois de janvier 2022, et "sera amenée à diriger quatre séries symphoniques par saison" comme le rapportent nos collègues de Diapason.

Qui est Glass Marcano

Issue du programme d’enseignement El Sistema, qui propose une méthode d’apprentissage alternative de la musique, en parallèle d’une intégration sociale pour les jeunes défavorisés, Glass Marcano a commencé le violon à l’âge de 8 ans. Elle s’oriente ensuite vers des études de droit, tout en dirigeant des orchestres d’enfants. En quelque temps, la vie de Glass Marcano a changé du tout au tout : il y a quelques mois, elle jonglait entre ses études de droit, ses cours du soir pour apprendre la direction d’orchestre et son travail de vendeuse de fruits dans la boutique familiale. Et la voilà maintenant en France, à la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Tours. Un véritable "rêve éveillé" qui a commencé lorsque la jeune femme entend parler du concours La Maestra, organisé à la Philharmonie de Paris et le Paris Mozart Orchestra et réservée aux cheffes d’orchestre.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK