Episode 7 : "Ne garde plus le secret de ta surdité"

En marge d’un de ses quatuors, Beethoven écrit : "De même que tu te jettes ici dans le tourbillon mondain, de même tu peux écrire des œuvres, en dépit de toutes les entraves qu’impose la société. Ne garde plus le secret de ta surdité, même dans ton art".

Et pour cause, le handicap du compositeur a permis de mettre en exergue trois périodes dans sa production, trois manières d’écrire qui sont façonnées par l’évolution de sa surdité. Haydn avait fait une critique à Beethoven, lui disant que sa musique comporterait toujours quelque chose de bizarre car il est lui-même bizarre et que la musique, c’est toujours l’homme.

Beethoven souffrait de raptus, il lui arrivait de s’énerver, parfois outre mesure sans pouvoir se contrôler. Sa nervosité retombait aussi vite qu’elle était apparue. C’est aussi un des éléments qu’on retrouve dans sa musique, qui comporte aussi des traits d’humour, à l’instar de son créateur.

Ne manquez aucun épisode du feuilleton Beethoven

4 images
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés

Episode 1 : Ainsi se passèrent les années 70, sans qu'on entende rien dire de particulier à son égard
Episode 2 : "Recevez des mains de Haydn, l'esprit de Mozart"
Episode 3 : "Voilà mes 25 ans, il faut que cette année révèle l'homme achevé"
Episode 4 : "C’est l’art et lui seul qui m’a retenu"
Episode 5 : "En souvenir d'un grand homme"
Episode 6 : "Il n'y a qu'un Beethoven"

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK