Episode 5 - " Salzbourg n'est pas un endroit pour mon talent "

Episode 5 - " Salzbourg n'est pas un endroit pour mon talent "
Episode 5 - " Salzbourg n'est pas un endroit pour mon talent " - © Tous droits réservés

« La seule chose qui me dégoûte à Salzbourg, je vous le dis comme je l’ai sur le cœur, c’est que les relations avec les gens n’ont aucun niveau, que la musique ne jouit que d’une piètre considération et que l’archevêque ne croit pas sensés les gens qui ont voyagé. Mais je vous assure qu’on est vraiment une pauvre créature si on ne voyage pas. Un homme de talent moyen restera toujours médiocre, qu’il voyage ou non. Mais un homme de talent supérieur (ce que, sans renier Dieu, je ne puis me dénier) deviendra mauvais s’il reste toujours au même endroit. » écrit Mozart à son père. Wolfgang se sent à l’étroit dans sa ville natale qui ne lui offre même pas la possibilité d’écrire un opéra, genre qu’il affectionne au plus haut point. Qu’à cela ne tienne, il démissionnera de son poste d’organiste de la cour pour être un musicien libre à Vienne. « Je hais l’archevêque jusqu’à la frénésie » disait le compositeur, cet archevêque qui aura joui d’une mauvaise presse et qui pourtant était un homme des Lumières, il fera également représenter à Salzbourg le premier opéra en langue allemande de son ex employé, L’enlèvement au Sérail. Mozart est heureux à Vienne, il a du succès, il écrit pour l’opéra et il épouse Constance Weber. Ce mariage marque la rupture définitive avec Salzbourg mais aussi avec sa famille. Les liens qui unissaient le compositeur à son père et à sa sœur seront définitivement altérés. Wolfgang et Constance donneront naissance à un petit Raimundl Léopold qui, confié à une nourrice, ne survivra pas. « Je me soucie de la fièvre de lait ! - car elle a des seins assez gonflés ! - Maintenant, contre ma volonté, et cependant avec mon accord, l’enfant a une nourrice ! - Ma femme, qu’elle soit ou non en mesure de le faire, ne devait pas nourrir son enfant, c’était ma ferme résolution - Mais mon enfant ne devait pas non plus avaler le lait d’une autre ! » écrit le compositeur. Les soins et l’attention accordés aux nourrissons était alors un sujet qui commençait à intéresser le monde du XVIIIe siècle.

Les intervenants

Interviews inédites :

Geneviève Geffray est l’auteur de la traduction et du commentaire musicologique de l’édition intégrale de la correspondance de la famille Mozart, publiée de 1984 à 1999 en sept volumes, qui a reçu en avril 1999 le " Prix des Muses " de Musicora pour la meilleure documentation musicologique. Elle a également été conservatrice en chef de la Bibliotheca Mozartiana de la Fondation Internationale Mozarteum à Salzboug de 1973 à 2011.

Florence Badol-Bertrand est docteur en musicologie et hautboïste. Elle enseigne l’histoire de la musique au Conservatoire national supérieur de Paris. Elle est également l’auteure de :

- Requiem, au cœur de l’œuvre ultime de Mozart, Harmonia Mundi, 2006
- Mozart ou la vie, Paris, Séguier-Archimbaud, 2006
- CD ROM La visite interactive de Cosi fan tutte ; harmonia Mundi, 1999.

Marc Vignal est musicologue, auteur de nombreux articles et nombreuses biographies de compositeurs parmi lesquelles

- Haydn et Mozart, Fayard, 2001
- Joseph Haydn, Fayard, 1988.

Il a également traduit en français l’ouvrage de Charles Rosen, Le style classique, Haydn, Mozart et Beethoven, Gallimard, 2000.

Laurence Equilbey est chef d’orchestre, fondatrice de l’ensemble Accentus en 1991, du Jeune Chœur de Paris en 1995 et d’Insula Orchestra en 2012.

Anne Queffélec est pianiste et interprétera l’intégrale des sonates de Mozart en 2003 au festival de La Roque d’Anthéron.

Guy van Waas est clarinettiste et chef d’orchestre, spécialiste des répertoires baroques et classiques. Depuis 2001 il est le directeur artistique de l’ensemble Les Agréments.

Hervé Hasquin est docteur en philosophie et lettres, historien et écrivain. Recteur de l’ULB et sénateur, il est actuellement le secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique. Auteur de nombreux articles et il ouvrage, il publie en 2007 : Joseph II, catholique anticlérical et réformateur impatient aux éditions Racine.

Georges Vigarello est historien et sociologue, spécialiste de l’histoire de l’hygiène, de la santé, des pratiques corporelles et des représentations du corps. Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, il est l’auteur de nombreux livres dont, entre autres :

- Le Propre et le Sale : L'hygiène du corps depuis le Moyen Âge, Paris, Éditions du Seuil, 1987
- Le Sentiment de soi. Histoire de la perception du corps. (XVIe - XXe siècle), Paris, Éditions du Seuil, 2014.

Il est également co-auteur de :

- Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire des émotions, tome 1, De l'Antiquité aux Lumières, Seuil, 2016,
- Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire des émotions, tome 2, Des Lumières à la fin du XIXe siècle, Seuil, 2016,
- Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire du corps, tome 1, De la Renaissance aux Lumières, Paris, Éditions du Seuil, coll. " Points Histoire ", 2011

Françoise Hildesheimer est archiviste et docteur en histoire dont les recherches se sont portées sur l’histoire des maladies et des épidémies. Elle est l’auteur entre autres de Fléaux et société. De la Grande Peste au choléra (XIVe-XIXe siècle), Paris : Hachette supérieur, 1993.

Pascale Vandervellen est docteur en musicologie et spécialiste de l’histoire des claviers. Elle dirige actuellement le Musée des Instruments de Musique à Bruxelles.

Lara de Mérode est directrice scientifique du Musée de la médecine à Bruxelles.


Archives :

Brigitte Massin était musicologue, auteur avec son mari Jean d’ouvrages biographiques sur Mozart et Beethoven parmi lesquels on peut citer :

- Wolfgang Amadeus Mozart, Paris, Fayard, coll. " Les indispensables de la musique ", 1959,
- Ludwig van Beethoven, Paris, Fayard, coll. " Bibliothèque des grands musiciens ", 1955
- Histoire de la musique occidentale, Paris, Fayard, coll. " Les indispensables de la musique ", 1987

Brigitte Massin est décédée en 2002.

Howard Chandler Robbins Landon était musicologue, spécialiste de Joseph Haydn et de Mozart. Il a signé de nombreux ouvrages parmi lesquels :

- Mozart en son âge d'or, 1781-1791, Fayard, 1996
- Mozart connu et inconnu, Paris, Gallimard, coll. " Arcades " (no 46), 1996.
- 1791 - La dernière année de Mozart , Fayard, 2005
- Mozart et les francs-maçons, Thames & Hudson, 1991

Hoxard Chandler Robbins Landon est décédé en 2009.

Gérard Gefen est musicologue et écrivain, auteur de Les musiciens et la franc-maçonnerie, Fayard, 1993.

Marie-Christine Vila est musicologue auteure de plusieurs articles sur Mozart.