Episode 3 : "Voilà mes 25 ans, il faut que cette année révèle l'homme achevé"

En 1795, Ludwig van Beethoven a 25 ans. C’est le premier compositeur de l’histoire de la musique à se libérer du joug des cours et des instances religieuses.

Plusieurs nobles le subventionnent et Beethoven n’émet qu’une seule condition à ce mécénat : être totalement libre de toute contrainte. Il est à Vienne qui est très friande à cette époque de joutes musicales. Deux musiciens s’affrontent sur le terrain de l’improvisation et Beethoven qui excelle dans cet art, remporte chaque bataille pianistique.

Beethoven finit même par écrire en toutes notes dans ses œuvres des traits qui étaient originellement improvisés. Et quand il a trop travaillé, le compositeur avait pour habitude de se verser un seau d’eau sur la tête. Il retournait à sa table de travail, sans prendre le soin de se sécher. Sauf qu’à cette époque, l’eau courante n’était pas installée dans les logements.

En 1796, il entame une tournée et passe par Berlin. En rentrant, il contracte ce qu’on appelait à l’époque le typhus. D’après certains de ses contemporains, c’est à cause de ce "typhus" que Beethoven aurait commencé à perdre l’ouïe.

Ne manquez aucun épisode du feuilleton Beethoven

4 images
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés
Cliquez sur le bouton © Tous droits réservés

Episode 1 : Ainsi se passèrent les années 70, sans qu'on entende rien dire de particulier à son égard
Episode 2 : "Recevez des mains de Haydn, l'esprit de Mozart"
Episode 3 : "Voilà mes 25 ans, il faut que cette année révèle l'homme achevé"
Episode 4 : "C’est l’art et lui seul qui m’a retenu"
Episode 5 : "En souvenir d'un grand homme"

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK