Des milliers d’heures de chants grégoriens disponibles en libre écoute sur une application

L’ingénieur du son américain John Anderson s’est lancé dans un projet titanesque : enregistrer et recenser les chants grégoriens chantés par des nonnes dans une abbaye bénédictine française. Il s’agit du plus grand projet d’enregistrement de l’histoire du chant grégorien, qui est actuellement en écoute gratuite.

L’intégralité du répertoire du chant grégorien

Depuis trois ans, les quarante-cinq nonnes de l’abbaye Notre-Dame de Fidélité de Joucques, située près d’Aix-en-Provence, participent à un projet un peu fou, intitulé Neumz : l’enregistrement de l’intégralité des chants grégoriens qu’elles entonnent chaque jour. L’ingénieur du son et musicien à l’origine de ce projet musicologique est l’Américain John Anderson.

Afin de ne pas perturber le quotidien des nonnes bénédictines, Anderson a placé aux quatre coins de l’abbaye des microphones qui enregistrent continuellement les chants des religieuses. Et chaque soir, les fichiers enregistrés sont transférés automatiquement sur des disques durs.

Le résultat de ces milliers d’heures d’enregistrement est gigantesque : Neumz est le premier et le seul enregistrement complet et la première ressource numérique complète pour les matériaux liturgiques. Cela représente plus de 7000 heures d’enregistrements et plus de 1200 d’histoire d’un chant sacré, émergé au VIIIe siècle.

Une application recensant des milliers d’heures d’enregistrement

Le résultat de ces trois ans d’enregistrement du répertoire grégorien est dès à présent disponible gratuitement sur la plateforme Neumz. En attendant une application mobile – prévue pour l’automne 2020 – le site internet propose d’écouter librement tous les enregistrements des chants enregistrés depuis trois ans.

Chacun des chants que vous écoutez est synchronisé avec sa partition à la notation carrée ainsi qu’avec le texte latin. Le site propose également une traduction du texte liturgique dans cinq langues différentes : français, espagnol, italien, anglais ou bien chinois.

Jusqu’au lancement de l’application, vous pouvez bénéficier d’une période d’essai durant laquelle vous pouvez jouir gratuitement de toutes les fonctionnalités du projet Neumz.

Ce projet est un véritable travail musicologique qui rassemble des chercheurs, des médiévistes, des spécialistes de la liturgie catholique ainsi que des latinistes.

Ce projet permet de remettre en lumière ce répertoire liturgique mystérieux et encore assez méconnu du grand public.

Qu’est-ce que le chant grégorien ?

Les études les plus récentes nous révèlent que le chant grégorien, tel que nous le connaissons, s’est formé dans les territoires gallicans à l’époque carolingienne (VIIIe siècle et début du IXe siècle) et que ce chant grégorien est la rencontre entre deux répertoires préexistants : le répertoire romain, qui s’est développé à Rome dans les premiers siècles, et le répertoire gallican.

A l’époque carolingienne, les empereurs étendent leurs territoires, ils ont besoin d’un appui d’ordre spirituel, quelque chose qui va pouvoir authentifier leur pouvoir. Ils font donc appel au Pape, en retour, les Carolingiens vont protéger le Pape, notamment contre les menaces des Lombards. Et donc, une alliance va se créer entre la cathèdre et le trône carolingien. Et c’est également à cette époque que Charlemagne, et Pepin le Bref avant lui, décide d’uniformiser le répertoire liturgique : on va faire venir de Rome les textes de référence, les textes romains, mais c’est textes ne sont pas pourvus de notation musicale. Donc, les textes sacramentaires de Rome vont se mélanger aux musiques locales qui sont les musiques gallicanes. Et c’est ce mélange qui va former ce que l’on appelle le chant grégorien.

Des pièces dans ce répertoire font un peu la synthèse de cette alliance entre la dimension spirituelle – Rome – et la dimension temporelle, celle de la dynastie carolingienne, ce sont les laudes, les acclamations carolingiennes qui ont peut-être été composées pour le sacre de Charlemagne, la nuit de Noël 800, et qui chantent le Christ qui est le vainqueur, roi et empereur : "Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat".

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK