Créez votre propre chorale grâce à Blob Opera de Google Arts and Culture

N’avez-vous jamais rêvé de devenir chef de chœur d’une chorale ? Le jeune chercheur David Li vous a entendu et vous offre l’outil "Blob Opera" qui permet de vous mettre dans la peau d’un compositeur et chef de chœur.

Une application construite grâce à l’intelligence artificielle

L’application Blob opera, disponible gratuitement sur Google Arts and Culture, permet à quiconque le souhaite de se transformer en chef de chœur et de créer ses propres chants. Cette application ludique et créative, et il faut bien le dire totalement addictive, a été développée par le chercheur en intelligence artificielle David Li, qui a donc fait appel à la technique du "machine learning".

Lorsque vous arrivez sur l’application, vous faites la rencontre avec nos quatre "blob-chanteurs". Ces créatures colorées au corps élastique et extrêmement souple sont dotées, pour chacune, d’une tessiture différente : deux voix de femme, soprano (en rouge), mezzo-soprano (vert) et deux voix d’homme, ténor (en bleu) et basse (en mauve).

A l’aide de notre souris, on peut faire glisser les Blobs de haut en bas pour changer la tonalité. Le Blob à la voix la plus aiguë chante la mélodie alors que les autres l’accompagnent en harmonie. Vous pouvez donc vous mettre dans la peau d’un chef de chœur et composer votre propre chorale.

Il vous est également possible d’enregistrer vos créations et de les partager sur les réseaux sociaux. 

Blob Opera vous permet également de voyager virtuellement à Paris, Londres, New-York, Mexico, en Corée ou encore en Afrique du Sud, et d'organiser "une tournée" musicale avec votre chorale. En plus de jouer vos compositions dans toutes ces villes, vous pouvez aussi demander à vos gouttes (Blob en anglais) de chanter pour vous de la musique classique ou traditionnelle : à Paris il y a du Satie, du Rameau, du Bizet, à New-York il y a du Gershwin, du Joplin ou même du Dvorak.

Pour concevoir ce jeu, deux chanteuses et deux chanteurs d’opéra "ont enregistré 16 heures de chant pour entraîner un algorithme appelé réseau de neurones convolutif". Le réseau de neurones convolutif (ou à convolution) est un type de neurones artificiels. On essaye donc de recréer artificiellement nos connections neuronales pour qu’une machine soit capable de faire de la musique. Et donc, les quatre voix que vous entendez dans Blob Opera, ce ne sont pas les voix et les harmonies des quatre chanteurs mais bien des voix recréées par la machine learning qui a appris de cette expérience.

Valentine Jongen nous parle de l'application dans "La Passion selon Valentine"

Une application qui évolue au fil des saisons

2 images
© Tous droits réservés

Ce n'est pas la première fois que nous vous parlons de cette application. Déjà en 2020, durant la période de Noël, elle avait attiré notre attention et proposait, pour la période de Noël de créer sa chorale de Noël, avec nos petites gouttes qui arboraient fièrement pour l'occasion de petits bonnets de Père Noël.

Autant vous prévenir tout de suite, il s’agit du genre d’application tout à fait inutile mais pourtant tout à fait nécessaire tant elle est amusante et fait appel à notre créativité. Attention, vous risquez de devenir accros, on vous aura prévenus.

Nous vous laissons découvrir toutes les subtilités de l’outil et l’essayer à l’infini.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK