Coronavirus en Suisse : concert solo pour spectateur seul, le nouveau concept imaginé par l’Orchestre de la Suisse Romande

L’Orchestre de la Suisse Romande, confronté comme beaucoup d’orchestres européens à la fermeture des salles de concert, a trouvé le moyen de continuer à partager la musique avec leur public : le récital pour un seul et unique spectateur.

Un concert privé en tête à tête avec le musicien

Jamais musique de chambre n’aura porté aussi bien son nom. L’expérience offerte par l’Orchestre de la Suisse Romande aux amoureux de la musique, privés de concerts par les mesures de confinement, est on ne peut plus intime. Le principe est simple : un musicien de l’orchestre donne un récital privé de 10 minutes à un spectateur. Les concerts peuvent s’organiser un peu partout dans Genève, dans un magasin de fleurs, une boutique ou encore des anciens bâtiments industriels.

L’unique spectateur ne connaît que la date, l’heure et le lieu du récital, le reste est une surprise de l’Orchestre garde précieuse jusqu’à l’heure du récital.

Il y a des gens qui sont très émus, presque tous, et ça c’est gratifiant pour nous aussi parce que ce sont des réactions qu’on n’a pas normalement, le public (d’habitude) c’est anonyme.

L’AFP a donc suivi Filipe De Figueiredo, l’un des spectateurs, qui a eu la chance d’assister à l’un de ces concerts privés. Il s’est retrouvé dans une galerie sur une île du Rhône, pour écouter l’altiste Verena Schweizer lui interpréter, rien que pour lui, une sonate de Bach.

"C’est presque un peu intimidant d’être face au musicien, non seulement on l’écoute mais on voit de tout près ce qu’il fait et donc c’est une expérience qui est super agréable à vivre", raconte M. De Figueiredo à l’AFP après le concert.

Une expérience inédite pour le spectateur mais également pour la musicienne, qui a dû adapter sa façon de se préparer.

"C’est un moment extraordinaire pour nous parce qu’on partage un moment très intime avec une personne qu’on ne connaît même pas et c’est très intense, oui très spécial. Il y a des gens qui sont très émus, presque tous, et ça c’est gratifiant pour nous aussi parce que ce sont des réactions qu’on n’a pas normalement, le public (d’habitude) c’est anonyme", confie-t-elle.

Un voyage musical en solitaire rempli d’émotion

Un concept qui semble recueillir un franc succès, aussi bien du côté du public que celui des musiciens, qui retrouvent le plaisir de jouer pour un public, certes très réduit.

"On a vraiment tous types de retours, il y a des personnes qui […] quittent le concert sans dire un mot, sont pleins d’émotion, d’autres qui au contraire ont envie de partager ce moment avec les musiciens et prennent quelques minutes pour discuter avec eux de ce qu’ils viennent d’entendre, de la vie actuelle des musiciens et de la difficulté de la période", explique Steve Roger, directeur général de l’orchestre.

Quant au public, "on a aussi bien des abonnés qui se sont précipités sur internet pour être sûrs de pouvoir y assister, que des gens qui n’ont pas l’habitude de venir au concert", ajoute-t-il.

L’expérience, par ailleurs gratuite, pourrait encore se poursuivre un peu.

Le gouvernement fédéral suisse a annoncé, le mercredi 24 février dernier, les premiers allégements aux nouvelles mesures de confinement mises en place il y a un plus d’un mois pour tenter de contrôler une forte vague de contaminations.

Si tout se passe bien, le gouvernement fédéral suisse a promis de nouvelles mesures d’assouplissement le 22 mars et ce n’est qu’à cette date que l’orchestre pourrait alors de nouveau se produire devant un nombre limité de spectateurs.

Les sons d’une large audience manquent en tout cas à Verena Schweizer, les applaudissements, les réactions, le grincement des fauteuils. Mais elle a découvert une autre aventure en se produisant en solo.

"J’ai dû me retrouver dans un rôle que je ne connaissais pas", raconte-t-elle.

Dans ce face-à-face musical, dit-elle encore, il faut jauger à qui l’on s’adresse, puis "trouver un calme, un silence qui ouvre les oreilles pour qu’elles soient prêtes" à écouter.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK