Coronavirus en Italie : Chanter sur le balcon pour contrer le confinement

L’Italie est le pays européen le plus sévèrement touché par l’épidémie de coronavirus, une situation catastrophique qui a entraîné la mise en quarantaine complète de l’ensemble de la population italienne. Invités à rester confinés chez eux, les Italiens tentent, comme ils peuvent, de garder le moral et surtout, garder un lien avec le monde extérieur. Et quoi de mieux pour maintenir ce lien que la musique et le chant ?

Alors que toutes les salles de concerts et d’opéras italiennes sont fermées depuis presque un mois – dont l’emblématique Teatro alla Scala de Milan qui fermé ses portes le 23 février dernier – on peut tout de même encore entendre de la musique et des chants dans les villes italiennes.

En effet, depuis plusieurs jours, apparaissent sur les réseaux sociaux des vidéos d’Italiens chantant dans la rue depuis leur balcon, des chants en appelant d’autres, telle une réponse optimiste à la torpeur ambiante qui règne dans les villes d’Italie.

Ainsi, le ténor Maurizio Marchini s’est filmé, sur son balcon à Florence, en train de chanter le célèbre air de Puccini, Nessun dorma, issu de l’opéra Turandot. Une vidéo porteuse d’un message fort lorsque le ténor termine l’air avec son fils à ses côtés et répétant la dernière parole de l’air, "Vincerò", "Je serai victorieux".

 

Dans une autre vidéo, largement diffusée sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours, des voisins italiens en quarantaine ont chanté une chanson traditionnelle "Canto della Verbena", ensemble dans les rues de Sienne.

Ce vendredi 13 mars, un appel national d’une "flashmob musical" a circulé sur les réseaux sociaux : un appel à tous les Italiens de sortir sur leur balcon pour chanter Fratelli d’Italia, l’hymne national italien. De nombreuses vidéos ont tourné sur les réseaux sociaux, accompagnées du hashtag #andratuttobene, "Tout ira bien".

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK