Continuer malgré la surdité : la musique de Beethoven donne des ailes à une danseuse sourde

"La musique est comme un rêve. Un rêve que je ne peux pas entendre". Dès le milieu de sa vie, Beethoven a dû faire face à la pire épreuve qu’un compositeur et musicien puisse subir : la perte progressive de son audition, menant à une surdité quasi complète.

Une véritable catastrophe qui mena le compositeur à penser au suicide, avant de se raviser et de décider d’écrire les plus belles pages de la musique du XIXe siècle.

La surdité de Beethoven fait partie de son ADN et rend encore plus remarquables les chefs-d’œuvre qu’il a écrits alors qu’il perde progressivement l’ouïe. Après une profonde crise qui le mena à envisager le suicide, Beethoven a décidé de continuer malgré la maladie, continuer à servir la musique et à la renouveler.

Choisir de continuer à faire ce qui nous fait vibrer, malgré les handicaps de la vie, c’est exactement la philosophie de la danseuse de hip-hop Kassandra Wedel. Cette championne du monde de danse hip-hop vient de collaborer avec le label Deutsche Grammophon et livre dans une vidéo un véritable message dansé, en dansant sur l’emblématique enregistrement de la Cinquième Symphonie de Beethoven réalisé en 1977 par la Philharmonie de Berlin et Herbert von Karajan.

"J’ai perdu l’ouïe quand j’avais trois ans", explique la danseuse, "Je n’ai jamais arrêté de danser."

Que de points communs entre les deux artistes de deux époques différentes, réunis dans cette vidéo pleine de sens.

Cette vidéo a été produite par Deutsche Grammophon à l’occasion de la Journée mondiale de l’audition de l’OMS, le 3 mars dernier.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK