Camille Thomas réveille le Musée Nissim de Camondo au son d’une mélodie de Massenet

Pénétrer dans une demeure endormie, figée dans le temps, voici l’invitation de Camille Thomas, qui poursuit son projet Voice of hope in museum, en réveillant les plus beaux musées de France et de Belgique au son de son magnifique violoncelle. Pour sa nouvelle vidéo, c’est au Musée Nissim de Camondo que la violoncelliste franco-belge a posé son Stradivarius pour nous offrir une mélodie de Massenet, Pourquoi me réveiller ?

Avec cette nouvelle vidéo de Camille Thomas, nous pénétrons dans une demeure endormie, figée dans le temps au début du XXe siècle. Ce lieu enchanteur est celle de la famille de collectionneurs Nissim de Camondo. Cet hôtel particulier, aujourd’hui devenu un musée, est tourné vers l’art décoratif du XVIIe siècle. C’est donc un voyage dans le temps que nous propose la violoncelliste Camille Thomas, qui interprète un arrangement de l’air mélancolique Pourquoi me réveiller ? issu du troisième acte de l’opéra Werther de Jules Massenet. "Dans ce chant éploré, Werther tente lui aussi de figer le temps qui passe et pleure son amour perdu et sa jeunesse", explique la violoncelliste sur sa page Facebook.

Réveiller les musées et les lieux culturels endormis et tristement vides, telle est la mission que s’est donnée la violoncelliste franco-belge Camille Thomas, qui remplit depuis le mois de novembre 2020 les plus belles salles d’expositions et de musées du doux son de son Stradivarius Feuermann. Au fil de ces vidéos, signées de la main et de l’œil du réalisateur Martin Mirabel, Camille Thomas nous a fait découvrir ou redécouvrir des lieux majestueux, tels que le Théâtre de la Reine Marie-Antoinette à Versailles – fermé au public – mais aussi l’Institue du Monde arabe, la salle des Caryatides au Louvres ou encore les Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, le Grand Palais de Paris ou encore le Musée du Cheval de Chantilly, en "comblant" le vide de ces lieux, souvent bondés, par le son chaleureux de son violoncelle.

Comme pour chaque vidéo, ces images sont immortalisées par le réalisateur Martin Mirabel, qui accompagne Camille Thomas dans ce cycle de "Voix d’espoir au musée" et c’est le Brussels Philharmonic, dirigé par Mathieu Herzog, qui accompagne la violoncelliste.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK