Camille Thomas jouera pendant un an sur le Stradivarius Feuermann

Camille Thomas à la Nippon Music Foundation avec le Stradivarius Feuermann
Camille Thomas à la Nippon Music Foundation avec le Stradivarius Feuermann - © Franck Socha

"C’est un rêve qui se réalise" affirme Camille Thomas sur ses réseaux sociaux en partageant la nouvelle : la Nippon Music Foundation lui prête pendant un an le violoncelle Stradivarius Feuermann, datant de 1730.

La violoncelliste franco-belge rejoint donc la grande famille de ce magnifique violoncelle, une famille qui compte de grands violoncellistes tels que Franchomme, Feuermann, Aldo Parisot ou encore Steven Isserlis. 

Un violoncelle à l'histoire illustre

Dans les années 1860, le violoncelle était en possession de M. de Barrau, un célèbre amateur parisien, et a été prêté au célèbre violoncelliste August-Joseph Franchomme (1808-1884) pour l’utilisation de son fils, qui mourut jeune. En 1934, W. E. Hill and Sons vend le violoncelle à Emanuel Feuermann, qui l’utilise pour de nombreux concerts et enregistrements, c'est pourquoi le violoncelle porte son nom.

Après la mort de Feuermann en 1942, il est acquis par le collectionneur américain M. Russell B. Kingman, et est ensuite vendu en 1956 à Aldo Parisot. En décembre 1996, la Nippon Music Foundation acquiert ce violoncelle auprès d’Aldo Parisot par l’intermédiaire d’un luthier. Depuis lors, la fondation prête ce violoncelle à des grands artistes.

Et cette année, c'est à Camille Thomas que revient ce grand honneur. 

Retrouvez Camille Thomas sur son île paradisiaque, aux côtés de Camille de Rijck

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK