Camille Thomas fait chanter son violoncelle au cœur de l’Abbaye de Chaalis avec un lied de Schubert

Voilà maintenant presque un an que Camille Thomas sillonne les villes de France et de Belgique pour réveiller les lieux de culture du doux son de son stradivarius. Après avoir interprété un vibrant Casta Diva dans l’écrin coloré de vitraux de la Sainte-Chapelle, la violoncelliste franco-belge nous emmène à quelques kilomètres de Paris, dans l’Abbaye cistercienne de Chaalis.

On dit souvent que la sonorité du violoncelle rappelle celle de la voix humaine. Une voix qui prend toute son importance dans le nouvel arrangement pour violoncelle et orchestre du lied Gretchen am Spinnrade de Schubert, réalisé par Camille Thomas dans le cadre de son projet Voice of hope in museum.

Après avoir eu le privilège d’arpenter et de réveiller de nombreux musées privés de leurs visiteurs, Camille Thomas nous emmène à l’extérieur, dans le cadre somptueux de l’Abbaye cistercienne du domaine de Chaalis. Cette abbaye royale fut fondée en 1137 par Louis VI le Gros, en l’honneur de son cousin et compagnon d’armes, Charles le Bon.

Ce domaine fut un haut lieu du romantisme littéraire, attirant de grands écrivains et poètes tels que Jean-Jacques Rousseau, Étienne Pivert de Senancour et Gérard de Nerval. Un héritage culturel auquel fait écho la nouvelle vidéo de Camille Thomas, en choisissant comme oeuvre Gretchen am Spinnrade, en français Marguerite au rouet, un lied de Schubert composé sur un poème de Goethe, issu de son Faust.

Comme pour chaque vidéo, ces images sont immortalisées par le réalisateur Martin Mirabel, qui accompagne Camille Thomas dans ce cycle de "Voix d’espoir au musée" et c’est le Brussels Philharmonic, dirigé par Mathieu Herzog, qui accompagne la violoncelliste.

Réveiller les musées et les lieux culturels endormis et tristement vides, telle est la mission que s’est donnée la violoncelliste franco-belge Camille Thomas, qui remplit depuis le mois de novembre 2020 les plus belles salles d’expositions et de musées du doux son de son Stradivarius Feuermann. Au fil de ces vidéos, signées de la main et de l’œil du réalisateur Martin Mirabel, Camille Thomas nous a fait découvrir ou redécouvrir des lieux majestueux, tels que le Théâtre de la Reine Marie-Antoinette à Versailles – fermé au public – mais aussi l’Institue du Monde arabe, la salle des Caryatides au Louvres ou encore les Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, le Grand Palais de Paris, le Musée du Cheval de Chantilly ou encore le Château de Versailles.

Retrouvez toute la série "Voix d’espoir au musée" de Camille Thomas

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK