Beethoven, you rock ! Un guitariste livre une impressionnante version rock de la sonate au clair de lune

Le guitariste canadien Cole Rolland, qui comptabilise plus d’un million d’abonnés à sa chaîne Youtube, a réalisé une impressionnante et très réussie version "rock métal" du troisième mouvement de la Sonate au clair de lune.

On a souvent tendance à penser que la musique classique et la musique "rock" sont deux univers diamétralement opposés… Et pourtant, de nombreux chanteurs, groupes et même sous-genres de musique rock s’inspirent fortement de la musique classique.

Il n’y a qu’à penser au groupe Queen et son opératique Bohemian Rhapsody - que l’ensemble de violoncellistes Ô-Celli a repris dans une sublime version pour huit violoncelles – ou au groupe Muse et de son chanteur Matthew Bellamy qui s’inspire des compositeurs romantiques dans beaucoup de ses propres compositions, ou encore à Jonny Greenwood, guitariste du groupe Radiohead, qui a lancé en 2019 son propre label de musique classique.

Et que dire du guitar-hero Eddie Van Halen, décédé ce 6 octobre, qui, fort de sa formation musicale classique, était sensible au répertoire classique, reprenant notamment la Lettre à Elise dans un solo de guitare électrique. Et puis, il existe dans l’univers de la musique rock un nombre incalculable de sous-genres musicaux, parmi lesquels le rock symphonique ou classical rock qui combine des éléments de rock et de musique classique.

Ces affinités musicales entre rock et classique sont devenues l’une des spécialités de Cole Rolland. Fort de son million d’abonnés sur sa chaîne Youtube, ce guitariste originaire de Toronto partage avec sa communauté des "covers", des remix et même des compositions originales à la guitare électrique. Il se présente également comme étant un spécialiste en arrangement "métal" de chefs-d’œuvre du répertoire classique.

Et en effet, sur la chaîne, on retrouve une reprise de l’été de Vivaldi, de la Marche Turque de Mozart ou encore du Canon de Pachelbel. Et bien évidemment, dans son répertoire, on retrouve également les arrangements de deux chefs-d’œuvre du compositeur allemand dont on célèbre en cette année 2020 les 250 ans et qu’on ne présente plus, monsieur Ludwig van Beethoven. Il a repris, dans une version "rock métal", la Lettre à Elise et le troisième mouvement de la Sonate au clair de lune.

Voici bien la preuve que le classique, loin d’être un genre replié sur lui-même, ne connaît aucunes frontières musicales !

BAROCK never dies, la chronique de Vanessa Fantinel

Dans baroque, il y a "rock" : chaque semaine sur Classic21, Vanessa Fantinel dévoile les généalogies de célèbres titres rock qui ont puisé avec talent dans le répertoire de la musique classique.

► Des chroniques à découvrir sans plus attendre : Because des Beatles et ''Le Clair de Lune'' de Beethoven.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK