Après Chopin, l’artiste plasticien Hadi Karimi crée les portraits 3D de Schubert et Liszt

Il avait fait sensation sur les réseaux sociaux il y a quelque semaine en présentant son portrait 3D bluffant et plus vrai que nature de Frédéric Chopin. L’artiste plasticien iranien Hadi Karimi continue sur sa lancée et entreprend de réaliser le portrait 3D de deux autres grands compositeurs romantiques, Schubert et Liszt.

Jusqu’il y a quelques semaines, Hadi Karimi réalisait surtout des portraits des stars du rock ou des vedettes du cinéma, telles que Freddie Mercury, Audrey Hepburn, Kurt Cobain, Michael Jackson ou encore David Bowie. Mais c’est un portrait étonnant, plus vrai que nature, du compositeur polonais Frédéric Chopin qui a marqué les esprits et boosté sa notoriété. Il faut dire que ce portrait en 3D représente un travail titanesque : l’artiste plasticien, qui avait l’habitude de travailler sur base d’un grand nombre de photos et de documents pour ses réalisations s’est retrouvé avec simplement un masque mortuaire et deux photographies pour réaliser la représentation 3D. Le résultat est assez étonnant, donnant à Chopin un petit air de Serge Gainsbourg.

Un portrait de Franz Schubert et un autre de Franz Liszt en préparation

Fort de ce succès, Hadi Karimi a décidé de corser encore un peu plus l’exercice en s’attaquant au portrait d’un autre compositeur, Franz Schubert. Une tâche des plus ardues puisqu’il n’existe aucune photo du compositeur autrichien et un seul portrait peint de son vivant, peu avant son décès à l’âge de 31 ans. L’artiste plasticien iranien s’est donc une nouvelle fois tourné vers un moulage du visage de Schubert, dont nous ne savons pas très bien s’il a été réalisé du vivant du compositeur ou bien juste après la mort de celui-ci. En plus de ce masque, il s’est basé sur le seul portrait de Schubert réalisé de son vivant, ainsi que d’une description qu’a fait un proche de Schubert en 1858. Selon Léopold Sonnleithner, Schubert avait un visage rond, peu de cou, des yeux gris-bleu, un petit nez épaté, des lèvres épaisses, une fossette au menton, une peau claire, des cheveux bruns ondulés et qu’il portait en permanence des lunettes.

Sur le compte Twitter de Hadi Karimi, nous pouvons voir que l’artiste travaille depuis plusieurs jours sur le portrait 3D d’un autre compositeur de l’époque romantique, un autre Franz. Pour ce portrait de Liszt, Karimi peut se baser sur un nombre plus important de documents visuels que ceux dont il disposait pour Chopin ou Schubert. En effet, il existe plusieurs portraits peints de jeunesse de Liszt et également des photos réalisées à la fin de sa vie par les plus grands photographes de l’époque dont les Français Numa Blanc ou Nadar.

D’après nos confrères de Radio classique, qui ont contacté l’artiste, Karimi va se lancer dans une série de portraits des compositeurs romantiques avant d’aborder ceux de la période classique et du baroque. Nous n’avons donc pas fini de "redécouvrir" ces compositeurs de génie.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK