Apaiser les éléphants blessés et aveugles de Thaïlande par la musique classique

Depuis 2011, le pianiste britannique Paul Barton, qui vit en Thaïlande, rend plusieurs fois par semaine visite aux éléphants de la réserve "Elephants World" pour leur jouer des airs de musiques classiques. Des moments de tranquillité et de plénitude que les animaux blessés, âgés et souvent aveugles apprécient tout particulièrement.

Les éléphants ont toujours eu un rôle important en Thaïlande, d’abord "utilisés" dans l’exploitation forestière, ils sont aujourd’hui souvent sollicités pour des activités touristiques. Et force est de constater que les conditions dans lesquelles vivent ces éléphants sont des plus déplorables. Le sanctuaire Elephants World, qui a vu le jour en 2008, recueille et s’occupe éléphants, souvent âgés ou blessés, qui ont passé leur vie à travailler au service de l’homme.

Lorsque le pianiste Paul Barton a découvert ce sanctuaire peuplé de vieux éléphants, il s’est demandé quelle serait leur réaction à l’écoute de musique classique. Après avoir demandé l’autorisation d’apporter un piano dans la réserve, Barton a commencé à jouer régulièrement pour les pachydermes. La première fois qu’il s’est mis à jouer, un vieil éléphant qui était en train de manger s’est arrêté, la bouche grande ouverte et a commencé à se balancer au rythme de la pièce musicale.

Beaucoup des éléphants de cette réserve sont aveugles et Barton est persuadé que la musique classique aide à les apaiser. La musique a véritablement un effet ensorcelant sur les animaux, et comme Barton l’explique au journal "L’Obs" :

"Certaines œuvres ou certains mouvements touchent vraiment des éléphants de la réserve car ce sont des animaux très émotifs et extrêmement intelligents. Si vous réfléchissez attentivement et sélectionnez les morceaux qui affectent le plus les humains, vous découvrirez que cette musique affecte ces éléphants de la même manière."

Cela fait maintenant plus de huit ans que le pianiste anglais rend très régulièrement visite aux éléphants de la réserve. Il les connaît et surtout, connaît leurs goûts musicaux et choisit scrupuleusement les œuvres en fonction de l’éléphant qui l’écoute.

A travers les vidéos que Paul Barton diffuse sur sa chaîne YouTube, on peut voir une réelle communion entre le pianiste et les éléphants. Certains s’approchent du piano, touchent Barton avec leur trompe ou encore se balancent doucement au rythme de la musique, signe d’un profond apaisement.

Une magnifique manière d’apaiser la souffrance que ces animaux ont dû subir tout au long de leur vie.

Bach pour Lam Dam

Lam Dam est une vieille éléphante aveugle. Son nom signifie "Arbre aux fleurs jaune". Avec les pièces pour piano de Bach que lui joue Paul Barton, elle est tout de suite apaisée.

Du Gershwin pour Chaichana

Chaichana, un éléphant mâle, apprécie particulièrement les pièces fortes et puissantes. Le 6 juillet 2019, Paul Barton lui jouait un extrait de la Rhapsody in blue de Gershwin. 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK