200 ans de l’Opéra Royal de Wallonie : Angela Gheorgiu est Mimi dans la Bohème de Puccini

L’Opéra Royal de Wallonie, à Liège, célèbre cette année ses 200 ans. Un anniversaire malheureusement bouleversé par la pandémie de coronavirus. Malgré tout, Musiq3 et La Trois tiennent à fêter ce bicentenaire, avec la diffusion de la nouvelle production de La Bohème de Puccini, enregistré en septembre 2020. Un opéra à voir ce vendredi 13 novembre à 23h10 sur La Trois.

La Bohème est aujourd’hui l’un des opéras les plus populaires au monde. Basé sur un roman d’Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, publié en feuilleton en 1851, il évoque l’existence pauvre et hasardeuse de jeunes artistes en marge de la société.

Les aventures amoureuses et malheureuses de Mimì, de Rodolfo et de leurs amis sont l’occasion pour le compositeur d’exploiter l’esprit de la Scapigliatura, un mode de vie bohème au foisonnement intellectuel intense, qui fascine l’Italie de la fin du XIXe siècle. L’œuvre révèle le génie du musicien qui, grâce à un chant sublime, un orchestre habité et un sens du drame, explore, entre insouciance et tragédie, toute la diversité des émotions humaines.

Avec Angela Gheorgiu dans le rôle de Mimi, Stefan Pop dans celui de Rodolfo et l’Orchestre et les Choeurs de l’Opéra royal de Wallonie placés sous la direction de Frédéric Chaslin. La mise en scène est signée Stefano Mazzonis.

Un opéra à voir ci-dessous

Les 200 ans de l’Opéra Royal de Wallonie

Tout commence en 1805, quand l’unique Théâtre liégeois en activité prend feu. Une commission spéciale, commanditée par le conseil communal, est chargée du projet de reconstruction d’un théâtre. Le choix du lieu se portera sur le jardin du Couvent Dominicain.

Le 18 avril 1816, alors que l’État belge n’existe pas encore en tant que tel, le roi Guillaume des Pays-Bas autorise l’administration à mettre le couvent des Dominicains à disposition de la Ville de Liège. En 1818, l’édifice est démoli et laissera place, après deux ans de travaux, au Théâtre Royal, inauguré le 4 novembre 1820. Au cours de la soirée d’inauguration est joué l’opéra Zémire et Azor de Grétry. C’est le début d’une histoire de 200 ans, que l’Opéra Royal de Wallonie nous raconte depuis le début de l’année sur son site internet.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK