Louise 186, Jonathan Sullam et Nadjim Zoubir

Louise 186, Jonathan Sullam et Nadjim Zoubir
Louise 186, Jonathan Sullam et Nadjim Zoubir - © Mikael Falke

Le bâtiment qui s’élève au 186 de l’avenue Louise sera bientôt transformé. Le bâtiment brut, huit étages et deux en sous-sol, est occupé par des artistes jusqu’au 4 octobre. La commissaire indépendante Amandine Wittouck a rassemblé des noms connus de la scène artistique en Belgique. Marcel Berlanger , Lionel Estève, Benoît Plateus, Sophie Whettnall, … proposent des pièces anciennes ou de nouvelles œuvres. L’exposition révèle aussi de jeunes artistes. Jonathan Sullam n’est pas représenté par une galerie. Il propose une œuvre très forte. Une structure en acier, réfléchissante, rappelle le monumental panneau publicitaire installé dans les villes. C’est une des rares pièces de toute l’exposition en dialogue paradoxal avec le bâtiment de l’avenue Louise.

Nadjim Zoubir a fait des études de typographie. Il présente une roue en métal hors d’usage aujourd’hui. Le spectateur attentif distingue des petits éléments gravés, fragiles. Il imagine des feuilles de fougère. Ces motifs en arabesque invitent à entrer dans un temps ancien, comme un promeneur pénètre dans une forêt primaire.

Ils sont au micro de Pascal Goffaux.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK