Yves Klein, le saut dans le vide

Yves Klein, le saut dans le vide
11 images
Yves Klein, le saut dans le vide - © Tous droits réservés

Théâtre du vide est une exposition qui convie le spectateur à une expérience sensible. L’International Klein Blue, mélange de résine synthétique et de pigments purs, crée un espace bleu, physique et mental, qui confère une matérialité à la sensation colorée.

L’IKB donne une présence au vide. L’outremer profond constitue l’ADN du travail d’Yves Klein, mais le monochrome bleu n’est qu’une des signatures de l’artiste mystique qui exprime l’immatériel dans un travail multiple qui admet les peintures éponges et les reliefs planétaires et les peintures de feu intégrant l’eau et l’air. Les anthropométries de l’époque bleue mettent en scène des modèles nues enduites de peinture qui marquent une surface de leur empreinte. Yves Klein inaugure l’art conceptuel et le minimalisme, mais aussi le body art. Le génial créateur réalise le saut dans le vide en une période courte vécue au cœur d’une existence brève (1928-1962). Les religions asiatiques et le judo qu’il pratique, les écrits ésotériques et les textes de Gaston Bachelard ont nourri le regard d’Yves Klein qui déclarait que le ciel bleu était sa première œuvre d’art. Il l’avait signé symboliquement du doigt un jour de l’année 1947 alors qu’il se trouvait sur une plage de la côte d’Azur. L’exposition Théâtre du vide vient de la Tate Liverpool. Elle est présentée à Bozar jusqu’au 20 août.

Sophie Lauwers, la directrice des expositions à Bozar, est au micro de Pascal Goffaux.

 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK