Thi-Mai Nguyen danse l'isolement, la colère

Etna, Thi-Mai Nguyen danse l’isolement, la colère
Etna, Thi-Mai Nguyen danse l’isolement, la colère - © © Hichem Dahes

Premier solo de Thi-Mai Nguyen, Etna exprime par le geste et par les mots la réalité des personnes isolées, les exclus de notre société. Le spectacle est repris au Théâtre de la Balsamine ce mardi 12 février à 20h30 dans le cadre du festival XX Time.

A 38 ans, Thi-Mai Nguyen est danseuse et chorégraphe. Son parcours l’a amenée à travailler comme interprète auprès de chorégraphes tels que Wim Vandekeybus, James Thierrée ou encore Michèle-Anne de Mey. Dans Etna, elle entre dans la peau d’une femme sans âge, lessivée par la vie. Elle apparait seule au milieu des cartons dans une robe de chambre en lambeaux. Son personnage, proche de la démence, joue avec un ancien magnétophone à cassette. La bande sonore révèle alors les voix du passé, le murmure d’un enfant que l’on berce avant qu’il ne s’endorme. Thi-Mai Nguyen nous plonge dans les méandres de la mémoire. Elle danse l’isolement mais aussi la colère des personnes qui vivent aujourd’hui en marge du monde.

Ce premier solo est né d’une démarche documentaire. Thi-Mai Nguyen est partie à la rencontre des personnes de la rue avec l’intention de réaliser un film documentaire. Le film ne verra jamais le jour mais ce travail de terrain aura servi de moteur à la création d’un spectacle. Sur le plateau, les moments importants d’une vie refont surface. Un simple drap se transforme en robe de mariée. Un œuf de poule, manipulé avec une extrême précaution, évoque la fragilité d’une existence mais aussi la douleur d’un parent lorsque la coquille se brise et qu’il perd un enfant. On connaissait Thi-Mai Nguyen, l’interprète. Avec Etna, c’est la chorégraphe qui vient d’éclore.

Thi Mai Nguyen au micro de François Caudron

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK