Regarde mon histoire, les photographies de Véronique Ellena au Hangar

Véronique Ellena est une plasticienne française née en 1966. Elle suit les cours aux Beaux-Arts de Nancy et Dijon et poursuit sa formation à La Cambre à Bruxelles dans l’atelier photographique dirigé par Gilbert Fastenaekens.

Les supermarchés est sa première série présentée lors du jury de fin d’année à La Cambre, en 1991. Sensible à la beauté banale du quotidien, elle met en scène des situations observées dans les grandes surfaces et rejouées par des amis proches dans des décors aux couleurs saturées. Les recettes de cuisine, Les dimanches, Les grands moments de la vie, Le plus bel âge, Les cyclistes, Les habitants de Bruxelles sont des séries ultérieures. Les images subliment les petites choses de la vie et sacralisent les relations humaines. Les aigrettes d’un pissenlit sont des merveilles qui invitent à la contemplation. Le tricot est un geste arrêté dans la sacralité du temps qui file et qui tisse la chaleur du lien, car la main tricote pour l’autre, présent dans l’absence. L’angélus réunit dans un décor champêtre un grand-père et sa petite fille. La transmission est à l’œuvre par l’attention de l’enfant. Les références à l’histoire de la peinture sont nombreuses dans l’œuvre de Véronique Ellena, des Primitifs flamands à Jean-François Millet en passant par la peinture classique.

Du portrait au paysage en passant par la nature morte, la peinture vivifie l’emploi du négatif, car la photographe travaille à la chambre technique. La matière photographique transcende et spiritualise la lumière dans des images orangées, chatoyantes comme un rai traversant un vitrail.

L’exposition réunit huit photographes amis autour de l’œuvre inspirante de Véronique Ellena, jusqu’au 17 juillet au Hangar, Place du Châtelain 18, 1050 Bruxelles.

Véronique Ellena est au micro de Pascal Goffaux.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK