Les pêcheurs de perles, une poésie lointaine et fantasmée

Les pêcheurs de perles, une poésie lointaine et fantasmée
Les pêcheurs de perles, une poésie lointaine et fantasmée - © JONATHAN BERGER

L’Opéra Royal de Wallonie présente une œuvre de jeunesse de Georges Bizet. Le compositeur français a 24 ans lorsqu’il compose les pêcheurs de perles, une poésie lointaine. Sur une plage de Ceylan, un serment d’amitié est rompu par un amour impossible.

L’œuvre a été créée en 1863 à Paris. Les pêcheurs de perles est une œuvre emblématique de l’orientalisme fantasmé du 19e siècle. L’intrigue se déroule à l’autre bout du monde, loin de Paris et de ses lumières. Sur l’île de Ceylan, deux hommes, deux amis sincères sont amoureux de la même femme. Ils sont tous deux face à un amour impossible puisque la jeune femme en question n’est autre que la prêtresse chargée de protéger les pêcheurs de perles partis en mer…

Le chef d’orchestre français Michel Plasson dirige cette production. A 86 ans, il est l’un des plus fervents défenseurs de la musique française des 19e et 20e siècles.

Braver l'interdit sous les doigts d'un orfèvre

Au début du premier acte, les deux hommes réitéreront tout d’abord le vœu de ne jamais succomber à cet amour. Mais la nuit tombée, alors que la prêtresse chante ses paroles sacrées du haut d’un rocher, le ténor décide de braver l’interdit et de la rejoindre.

Michel Plasson au micro de François Caudron

Jusqu’au 16 novembre à l’Opéra Royal de Wallonie.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK