François Schuiten dessine la nouvelle aventure de Blake et Mortimer, "Le dernier Pharaon"

François Schuiten dessine la nouvelle aventure de Blake et Mortimer, "Le dernier Pharaon"
9 images
François Schuiten dessine la nouvelle aventure de Blake et Mortimer, "Le dernier Pharaon" - © Dargaud

François Schuiten est un maître du 9e art. Il a dessiné une nouvelle aventure de Blake et Mortimer, Le dernier pharaon.

L’entreprise pharaonique réunit quatre constructeurs. Le dessinateur s’est adjoint le concours du cinéaste Jaco Van Dormael et de l’écrivain Thomas Gunzig qui ont imaginé le scénario. Le graphiste Laurent Durieux, créateur d’affiches pour Spielberg et Coppola, est le coloriste de l’album.

François Schuiten, fasciné par Le Mystère de la Grande Pyramide d’Edgard P. Jacobs, n’abandonne pas son trait, ni son plaisir de dessiner des architectures bruxelloises : la Grand-Place, le Botanique, la Place des martyrs, la Basilique de Koekelberg et le Palais de Justice qui devait être couronné par une pyramide d’après les plans de l’architecte Poelaert. Le dessinateur des Cités obscures jette un pont entre les collines de Bruxelles et le plateau de Gizeh. Il restitue l’énigmatique présence de la pyramide de Khéops dans un dessin en apesanteur, une image enveloppée par une légère brume de chaleur.

François Schuiten et les deux scénaristes imaginent une histoire à partir de l’amnésie qui avait frappé Blake et Mortimer en sortant de Khéops. Dans Le Mystère de la Grande Pyramide, quelque chose n’était pas élucidé. Le dernier pharaon éclaircit aujourd’hui le mystère. Une brève note d’intention laissée par Jacobs révélait un projet d’aventure de Blake et Mortimer dans le décor du Palais de Justice de Poelaert et invitait à la réalisation d’une aventure nouvelle à Bruxelles. Un sésame pour le quatuor de créateurs.

François Schuiten signe un hommage très personnel à Edgard P. Jacobs en respectant une composition des cases héritée des albums de Blake et Mortimer. La colorisation participe à l’atmosphère fantastique du récit en mettant en lumière des zones d’obscurité. Le professeur Mortimer a pris dix ans dans les traits. Le vieillissement de Mortimer permet au dessinateur de libérer sa créativité en recréant le personnage qui devient autre. Autre émancipation. Une femme fait son apparition dans l’univers masculin de Jacobs.

Le dernier pharaon, un album des éditions Blake et Mortimer-Dargaud, paraît ce 29 mai en librairie.

Un ensemble de planches originales est présenté à la Maison Autrique jusqu’au 19 janvier.

François Schuiten est au micro de Pascal Goffaux.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK