L’incendie au Palais des Beaux-Arts, Paul Dujardin se veut rassurant

Paul Dujardin, le directeur général de Bozar, communique sur l’incendie déclaré lundi à 16h dans une chambre technique située sous les toitures. La cause reste à déterminer, mais elle est indépendante des incessants travaux que connaît le Palais des Beaux-Arts. La situation est grave, mais sera gérable, avance le patron de Bozar, qui souligne de prime abord qu’aucune victime n’est à déplorer, exceptés deux pompiers blessés lors de l’intervention. Selon Paul Dujardin, les grandes structures du bâtiment restent intactes, mais les dégâts des eaux sont importants. La décoration intérieure, les parquets et le mobilier ont été endommagés dans une partie du bâtiment, mais aucune œuvre d’art présentée dans les expositions n’a été touchée.

3 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

La salle Henry Leboeuf n’est pas sous eau. La coupole en acier et en verre n’a pas été touchée, mais les galeries autour de la grande salle et le deuxième bacon ont souffert.

L’orgue a aussi subi des dommages. L’apport des technologies contemporaines intégrées lors de sa restauration est sans doute réduit à néant, mais la console est protégée. Les experts et les facteurs d’orgue devront évaluer l’état de l’instrument et le montant de sa restauration.

Quid de la vie culturelle au Palais des Beaux-Arts dans une période où l’activité se vit au ralenti, en cette période de pandémie ? Bozar rouvrira les portes de l’exposition Hôtel Beethoven dès mardi prochain. Le Concours Reine Elisabeth se vivra-t-il dans son décor traditionnel, en la salle Henry Leboeuf, à l’ombre du grand orgue ? Bozar devrait pouvoir trouver des solutions.

Paul Dujardin, le directeur général de Bozar, est au micro de Pascal Goffaux

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK