L'exposition "Verisimilitude" au Mima, notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies

L’exposition " Verisimilitude " au Mima, notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies
4 images
L’exposition " Verisimilitude " au Mima, notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies - © François Caudron

A quoi ressemblerait l’art au lendemain d’un cataclysme ? Le chapitre 9 du Millenium Iconoclast Museum of Art imagine un futur sombre, un monde dystopique dans lequel les artistes rêvent leur passé et le réinventent grâce à une technologie de pointe. L’exposition " Verisimilitude " présente les œuvres anticipatives de Félix Luque Sanchez & co.

Félix Luque Sanchez vit et travaille à Bruxelles depuis 25 ans. Son travail explore la manière dont les hommes conçoivent leur relation avec les machines. L’exposition " Verisimilitude " nous invite à nous projeter dans un futur sombre, un monde dystopique, furieusement proche du nôtre mais dans lequel la voiture et les produits dérivés du pétrole auraient disparu.

Junckyard

Dans ce monde nouveau, la voiture est un objet de fascination convoité par les artistes car elle témoigne d’un passé désormais révolu. Après un clip vidéo de quelques minutes, le parcours présente des carcasses de voiture et des pièces mécaniques qui ont été détournées de leur fonction première pour servir de support à de nouvelles œuvres d’art.

Felix Luque Sanchez au micro de François Caudron

Scanners, films 3D et branchages électroniques

La suite de l’exposition nous invite à observer notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies. Un film en trois dimensions nous plonge avec nostalgie dans une nature luxuriante, tandis que plusieurs œuvres créées à partir de logiciels de modélisation recréent artificiellement les éléments naturels que nous connaissons. Au deuxième étage du Mima, une installation composée de plusieurs dizaines de tubes lumineux, renvoie au souvenir d’un paysage forestier.

Felix Luque Sanchez au micro de François Caudron

Perpétuité

Le dernier étage du Mima est exclusivement dédié à une installation intitulée " Perpétuité ". Celle-ci renvoie au concept du mouvement perpétuel. Deux robots dessinent et effacent dans un mouvement continu le symbole de l’infini. L’homme ne fait désormais plus partie de l’équation.

Felix Luque Sanchez au micro de François Caudron

Félix Luque Sanchez collabore avec Damien Gernay et Inigo Bilbao Lopategui. L’exposition " Verisimilitude " est présentée au Mima jusqu’au 30 mai. Le Millenium Iconoclast Museum of Art est situé au 39-41 quai du hainaut à Molenbeek

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK