L'abattage rituel de Gorge Mastromas, une plongée dans la violence ordinaire du monde

L'abattage rituel de Gorge Mastromas, une plongée dans la violence ordinaire du monde
L'abattage rituel de Gorge Mastromas, une plongée dans la violence ordinaire du monde - © veronique vercheval

Après Taking care of baby en 2017, Jasmina Douieb se confronte à nouveau à l'écriture de l'auteur britannique Dennis Kelly. L’abattage rituel de Gorge Mastromas est présenté jusqu’au 6 avril au Théâtre de Poche

L’abattage rituel de Gorge Mastromas retrace le parcours d’un homme ordinaire, mais qui par intérêt, finit par basculer dans le mensonge et la manipulation. Ses trois règles d’or : 1. Quand tu veux quelque chose, prends-le, 2. La seule chose requise pour prendre ce que tu veux c’est ta volonté absolue et ta faculté de mentir, 3. Ne pense jamais aux conséquences. Ne regrette jamais ! Yoann Blanc entre dans ce rôle complexe, à mi-chemin entre le loup et l’agneau.

Un chœur de narrateurs

Jasmina Douieb place les personnages de la pièce dans l’univers du milieu médical. Le personnage de Gorge Mastromas est accompagné par un chœur de narrateurs (Stephane Fenocchi, France Bastoen, François Sikivie, Valérie Lemaître et Manoël Dupont). Cinq acteurs, chercheurs en blouse blanche brossent le portrait d’un homme avec une distance presque clinique.

François Caudron a rencontré Jasmina Douieb

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK