Krzysztof Penderecki : ambassadeur culturel de la Pologne lors du Festival Europalia 2007

Le compositeur et chef d’orchestre polonais Krzysztof Penderecki est décédé le 29 mars 2020. Le compositeur de Thrène à la mémoire des victimes de Hiroshima (1960) et de la Passion selon saint Luc (1965-1966) était âgé de 86 ans.

Un père avocat et un grand père directeur de banque, tous deux musiciens, laissent l’enfant libre de ses choix. Il étudiera au conservatoire de Cracovie, mais la philosophie et l’architecture façonnent aussi la sensibilité de cet artiste humaniste formé à la culture gréco-latine. Penderecki s’illustre d’emblée dans la musique sérielle et oscille ensuite entre un mode atonal et un certain classicisme. D’une part, il recourt aux clusters, grappe de sons contigus joués simultanément, et il use d’un chromatisme audacieux. D’autre part, les oeuvres d’inspiration religieuse renouent avec la tradition et les symphonies flirtent avec le post-romantisme.

Krzysztof Penderecki, passionné de dendrologie, avait créé un arboretum qui jouxtait sa maison à Luslawice, au cœur de la campagne polonaise.

Europalia est un festival culturel qui se déploie en Belgique, au cœur de l’Europe. Il est habituellement consacré à un pays. L’édition de 2007 mettait tous les pays de l’Union Européenne à l’honneur. Chaque nation avait son ambassadeur. Penderecki était l’artiste choisi pour la Pologne. Rencontre à Luslawice, le 28 août 2007.

L’entretien a été traduit directement lors de l’enregistrement. La traduction non littérale est concise, mais l’intérêt réside dans la qualité du propos, mais aussi dans la musicalité de la voix polonaise.

Krzysztof Penderecki est au micro de Pascal Goffaux

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK