Hide & Seek Festival 2018

Hide & Seek Festival 2018
Hide & Seek Festival 2018 - © Tous droits réservés

Hide and Seek Festival est de retour. Du lundi 20 au dimanche 26 août, des concerts de musique traditionnelle du monde se donnent dans des lieux emblématiques ou insolites de Bruxelles.

Certains lieux sont repris cette année comme le tramway qui partant du musée du tram se balade dans les rues de Bruxelles aux rythmes de la musique colombienne et la Tour de la RTBF à Reyers qui accueille le concert de l’accordéoniste Tuur Florizoone dialoguant avec la voix de la chanteuse finlandaise Anu Jonnonen.

Le festival s’enrichit de lieux nouveaux. Le contrebassiste français Renaud Garcia-Fons expérimente de nouvelles sonorités avec une corde de plus à son arc dans la galerie des dinosaures au Musée des Sciences naturelles. Les voix de gorge de l’ensemble Egschiglen de Mongolie invitent à une soirée chamanique dans les galeries funéraires de Molenbeek. Les lieux sont choisis en fonction de la musique. Sous la voûte étoilée du Planetarium, Baul Meets Saz. Le Turc Emre Gültekin, joueur de saz, rencontre un duo indien, voix et percussions. Les Baul sont des musiciens nomades du Bengale qui mènent une vie spirituelle proche du bouddhisme et du soufisme, comparable à la spiritualité des Alevis, la communauté turque à laquelle appartient Emre Gültekin. L’acoustique des lieux propose de singuliers moments d’écoute. Le Laboratoire à Haute Tension de l’ULB rassemble le quatuor de clarinettistes tchèques Clarinet Factory qui mène une expérience électrique et acoustique. Le Royal Yacht Club surfe sur la vague malgache. Le blues répand ses effluves à la distillerie de Schaerbeek. Le salon art nouveau de l’hôtel Hannon reçoit à l’heure du café une voix venue d’Ethiopie.

Mathieu Morgane, ASBL Muziekpublique, est au micro de Pascal Goffaux.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK