Hide and Seek : Muziekpublique investit des lieux insolites

Muziekpublique présente la sixième édition du festival Hide and Seek. Des concerts acoustiques de musique traditionnelle du monde sont donnés dans des lieux insolites de Bruxelles, du 22 au 28 août.

Un bike tour ouvre la série et traverse Woluwe, Auderghem et Watermael-Boitsfort. De nouveaux lieux sont investis, choisis en adéquation avec la musique programmée. La couleur de leur acoustique induit une écoute singulière.

Ainsi, l’atelier de costumes traditionnels Maghet est le décor d’un concert de folk scandinave du duo Raske Drenge, les glacières royales situées à l’angle du boulevard Général Jacques et du boulevard du Triomphe font résonner le violon de Renaud Crols,  le château de Val Duchesse et l’église romane qui se trouve dans le domaine castral proposent Hatan, un ensemble de Mongolie, et un duo, Mostafa Taleb (kamânche iranien) et Ananta Roosens (violon occidental).

Une ferme urbaine qui pratique l’aquaponie accueille le chanteur, musicien et percussionniste argentin Ignacio Maria Gomez tandis que la patinoire du Poséidon est échauffée par les rythmes de la rumba congolaise de l’ensemble MRCI.

Enfin, l’ancienne école vétérinaire d’Anderlecht invite Refa, anciens Refugees for Refugees, qui clôture l’edition de Hide and Seek.

Réservations obligatoires, les tickets seront mis en vente dès 10h30 le 29 juillet sur le site du festival.

Morgane Mathieu, membre de l’asbl Muziekpublique, au micro de Pascal Goffaux.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK