Cendrillon passera les fêtes de fin d'année à l'Opéra Royal de Wallonie

La Cenerentola de Rossini est à l’affiche de l’Opéra Royal de Wallonie dans une mise en scène de Cécile Roussat et de Julien Lubek qui nous entraîne dans la magie des contes de fées.

En 1817, Gioachino Rossini n’a que 25 ans lorsqu’il compose La Cenerentola en un temps record, puisque 24 jours ont été nécessaires pour permettre au compositeur de coucher l’œuvre sur le papier.

Le livret de Jacopo Ferretti s’inspire du célèbre conte de Charles Perrault, c’est bien l’histoire de Cendrillon qui est racontée, mais les éléments fantastiques ou surnaturels ont été remplacés ou supprimés. Dans cet opéra, il y a toujours Cendrillon et ses deux vilaines sœurs, mais vous ne trouverez aucune citrouille, aucun carrosse. Le personnage de la bonne fée apparaît sous la forme d’un philosophe. Quant au prince, c’est dans les habits de son valet qu’il décide de parcourir le royaume à la recherche de sa future épouse.

Cécile Roussat au micro de François Caudron

Karine Deshayes chanteuse, actrice, équilibriste

La mise en scène de Cécile Roussat et de Julien Lubek nous ramène avec beaucoup de finesse et beaucoup d’humour aux couleurs et à la magie des contes de fées. Les personnages sont hauts en couleurs, ils évoluent sur un plateau circulaire dans un décor en mouvement.

La mezzo-soprano française Karine Deshayes entre dans le rôle-titre. Elle retrouve son âme d’enfant dans cette production.

Karine Deshayes au micro de François Caudron

La Cenerentola de Rossini est présentée à l’Opéra Royal de Wallonie jusqu’au 31 décembre.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK