A la découverte des œuvres de Mars, dessinateur et collectionneur de Rops

Mars pour Maurice Bonvoisin… Cet homme, issu d’une famille industrielle de Verviers, il aurait pu se contenter d’hériter de l’entreprise familiale de textile mais Maurice a préféré l’art.

La rencontre avec Rops qui bouleverse sa vie

Il a commencé à publier ses dessins et ses caricatures en 1872 dans des journaux parisiens et anglais. Deux ans plus tard, en 1874, Maurice rencontre Félicien Rops et devient un collectionneur des œuvres de Rops. Il vend le travail de Rops en Belgique et en échange, Rops lui enseigne des techniques de gravure, notamment l’eau-forte, un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique.

Déménageant à Paris sur le conseil de Rops, Mars va rapidement se faire un nom et il se voit invité dans des dîners très courus. Il côtoie notamment Victor Hugo. Il se servira même de cette bourgeoisie pour son travail.

A Paris, Mars publie ses dessins et caricatures dans une multitude de périodiques mais aussi sous forme d’albums, d’almanachs et de brochures illustrés. Il s’impose comme l’un des principaux dessinateurs de la vie mondaine de la Belle époque, mais aussi comme un reporter graphique.

Pascale Garrow, collectionneuse de Mars

Pascale Garrow est franco-américaine, elle a fait les beaux-arts et elle est l’une des grandes collectionneuses de l’œuvre de Mars. Une partie de sa collection est exposée au Musée Félicien Rops dans cette exposition consacrée au dessinateur et "chroniqueur de son temps".

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK