Revivez "1917, bande-son d'une révolution", votre feuilleton de l'été

Révolution 1917, Cézame, 2016
Révolution 1917, Cézame, 2016 - © Tous droits réservés

À l’occasion des 100 ans de la révolution russe, ce feuilleton inédit retrace en 8 épisodes le bouleversement du paysage musical russe au lendemain de la révolution de 1917. Après l’asservissement des peuples sous les tsars, cette révolution fut un acte de libération et d’espoir, mille fois célébrée, de gré ou de force, par les artistes.

Au soir de sa vie, Maria Stouchova évoque avec son petit-fils Pierre, mélomane amateur à la recherche de ses racines russes, ses souvenirs de la vie musicale soviétique au 20e siècle. On y croise Prokofiev et Chostakovitch, et on y découvre une scène florissante jusqu’au tournant des années 30, lorsque Staline et le Parti communiste cadenassent la création. Les œuvres d’avant-garde sont bannies au profit d’une musique et d’un cinéma de propagande. Les artistes sont alors sous la surveillance de la toute-puissante Union des compositeurs. Et pourtant, par la ruse ou le compromis, par les échanges lors des festivals et parfois l’exil, les musiciens soviétiques ont pu laisser un patrimoine musical incontournable.

Une saga puissante, accompagnée de bravos et de sanglots, et transmise à travers les échanges entre Maria et Pierre. En 8 épisodes de 60 minutes, écrits par Françoise Nice, racontés par Vincent Delbushaye et co-réalisés par Françoise Nice et Marion Guillemette (Musiq’3).

Découvrez également en exclusivité un épisode BONUS !

Pour aller plus loin :

  • Frans C. Lemaire, Le destin russe et la musique, un siècle d’histoire de la Révolution à nos jours, Fayard, Les destins de la musique, Paris, 2005
  • Laetitia Le Guay, Serge Prokofiev, Actes Sud / classica, 2012

 

 

#1 : Un grand vent de liberté, disait ma grand-mère

Jeune bourgeoise de Saint-Pétersbourg, Maria Serguéièvna Stouchova avait eu 18 ans en 1917. A son petit-fils Pierre, elle raconte une jeunesse bercée de poésie et de musique, et son adhésion à la Révolution. Dans sa mémoire, les combats et les souffrances de la guerre civile se sont effacés. Un autre monde est possible, maintenant. Les musiciens qui n’ont pas fui Lénine et les Bolcheviks composent les premiers ballets, symphonies, opéras. Le courant du " Proletkult " veut apporter l’art aux masses prolétariennes. La diversité et la liberté artistique sont de mise.

Œuvres :

Nikolaï Rimski-Korsakov, Fantaisie sur des thèmes russes, Kees Bakels, Malaysian Philharmonic Orchestra, Bis

Nikolaï Rimski-Korsakov, Shéhérazade, Poème symphonique, IV. Serguei Livitin, violin and Kirov orkestra St Petersburg, cond. Valery Gergiev, Philips, 2002

Alexandre Scriabine, Vers la flamme, poème pour piano op.72, Vladimir Ashkenazy, Decca

Igor Stravinsky, La danse des princesses, extrait de L’oiseau de feu, suites de ballets, Columbia Symphony orchestra, dir. Igor Stravinsky, Sony classical ; Danse sacrale, extrait du Sacre du Printemps, New-York Philharmonic Cleveland Orchestra, dir. Pierre Boulez, Sony classical, 1969

Nikolaï Miaskovski, Symphonie n° 6, op.23, Symphony Orchestra of Russia and the Anima Moscow Chamber Choir, dir. Andreï Dragunsky and Veronika Dudarova, Olympia,1992

Sergueï Prokofiev, 7 ils sont 7, poème de Constantin Balmont, cantate pour ténor, chœur et grand orchestre, Vsevolod Grivnov, tenor, Chœur académique d’Etat, Orchestre symphonique de Russie dir. Vladimir Jurowski, live Moscow 2013 https://www.youtube.com/watch?v=DfjyTEJiUyk

La Varsovienne, chant révolutionnaire, https://www.youtube.com/watch?v=n9bU_1kNFcQ

Dimitri Chostakovitch, symphonie N°12 op.112, l’année 1917, Royal Liverpool Orchestra, dir.Vassily Petrenko, Naxos

Sergueï Rachmaninov, Prélude Op.32 en si mineur No.5, Vladimir Horowitz, live https://www.youtube.com/watch?v=oei6VRSNto4

Arseny Avraamov, Baku Symphony Of Sirens, CD Sound Experiments In The Russian Avant-garde https://www.youtube.com/watch?v=Kq_7w9RHvpQ

Alexandre Mossolov, Oeuvre symphonique d’après le ballet L’acier ; L’arrivée du tracteur au Kolkhoze, Orchestre symphonique de la radio de Berlin dir. Johannes Kalitzke, Capricio

Arthur Lourié, Vite-retenu-animé, Synthèses, par Christophe Sirodeau, XXth century russian piano music, Arkadia, 1994

Reinhold Glière, La chanson des matelots, extrait du ballet Le coquelicot rouge, Chandos

Suggestion : Dimitri Chostakovitch, Symphony N°11, " 1905 " Moscow Philharmonic Orchestra, dir. Kirill Kondrachin, Label Isis

#2 - Années trente : la baguette et la faucille

Avec de longs silences quelquefois, Maria Serguéievna Soutchov raconte la mise au pas des artistes au milieu des années Trente, peu avant la Grande Terreur. En exil, l’écrivain Evgueni Zamiatine résume l’ordre institué par l’Union des compositeurs et le canon du " réalisme socialiste " :" L’écrivain n’est plus qu’un petit chien qui doit apprendre à se tenir debout sur ses pattes de derrière s’il veut avoir un morceau du rôti. " Un ordre qui perdurera jusqu’aux années 90.

Œuvres :

Sergueï Prokofiev, Concerto n° 5 pour piano et orchestre en sol majeur, op.55, Sviatoslav Richter, London Symphony Orchestra, dir. Lorin Maazel, EMI Classics

Dimitri Chostakovitch, extraits de l’Opéra Le Nez, solistes, choeur et orchestre du Théâtre musical de chambre de Moscou, dir. Guennadi Rojdestvenski, Ed. Le chant du monde, 1990

Dimitri Chostakovitch, Symphonie N°5, Orchestre du ministère de la culture d’URSS, dir. Guennadi Rojdestvenski, Melodia, 1988 ; Symphonie N° 8, Orchestre philharmonique de Leningrad, dir. Evgueni Mravinsky, Praga digitals 2015 ;

Dimitri Chostakovitch, extraits de l’opéra Lady Macbeth de Mtsensk, dir. Myung-Whuyn Chung, Deutsche Grammophon

Dimitri Chostakovitch, Sonate pour violoncelle et piano, op.119, Sviatoslav Richter et Mstislaw Rostropovitch, Melodia-Le chant du monde

Nikolaï Miaskovski, Symphonie n° 6, op.23, Symphony Orchestra of Russia and the Anima Moscow Chamber Choir, dir. Andreï Dragunsky and Veronika Dudarova, Olympia,1992

Dimitri Kabalevsky, Concerto pour piano N° 3, Emile Guilels, Grand Symphony Orchestra of All-Union National Radio Service and Central Television Networks,dir. Dmitri Kabalevsky, Recorded 1954,Melodia

Tikhon Khrennikov, extraits du Concerto pour piano N°2, Moscow, 1981, live https://www.youtube.com/watch?v=lvU_Wkpe8mE

Eddy Rosner, Caravan, archive Youtube https://www.youtube.com/watch?v=S5MGsJwGXpo

Mieczyslaw Weinberg, Symphonie n°4, op.61, orchestre symphonique de la radio polonaise, Katowice, dir. Gabriel Chmura. Ed.Chandos, 2004

Suggestion : Dimitri Chostakovitch, Rayok, le petit paradis anti-formaliste, cantate satirique pour 4 voix, piano et orchestre composée en réaction au décret de 1948 condamnant 13 compositeurs dont Chostakovitch. Perm Opera & Ballet Theatre's Orchestra, conductor - Valeriy Platonov. Plusieurs versions sur Youtube, dont celle de I Musici de Montreal

Pour aller plus loin : Notes interdites, 2 films de Bruno Monsaingeon, DVD Idéale audience-Arte,2007

#3 - 1936, le retour de Sergueï Prokofiev

Comme Maxime Gorki, Serguei Prokofiev s’est laissé convaincre : il a reçu quantité d’offres de travail pour les années 36 et 37. Et l’assurance qu’il pourrait encore sortir d’URSS. Mais le retour est amer. Plusieurs projets sont écartés, des amis artistes sont persécutés ou éliminés. Et pourtant il composera aussi des œuvres d’allégeance. 6 Prix Staline et beaucoup d’obstacles.

Œuvres :

Alexandre Scriabine, Poème nocturne, op.6, Sviatoslaw Richter, Philips, 1994

Serge Prokofiev, Pierre et le Loup version russe, archive Youtube ; Pierre et le loup, conte musical, pour orchestre, op.67, Orchestre de la radio belge, dir. André Vandernoot (archive Rtbf)

Prokofiev, Concerto pour violon n°1, David Oïstrakh, op. 19, Philharmonia Orchestra, Stace,2014

Prokofiev, Sonates 4 op.29 et 6, op.82, Sviatoslav Richter, Philips, 1994

Prokofiev, Sonate 7 op.83. Stéphane Ginsburg, Complete piano sonatas, 3 CD Cyprès, 2015

Prokofiev, Le Pas d’acier, ballet, op.41, Orchestre du ministère de la culture d’Urss, dir.Gennady Rozhdestvensky, Melodia,1987

Prokofiev, Romeo et Juliette, suites du ballet, New York Philharmonic, dir.Dimitri Mitropoulos, BNF

Prokofiev, Quintette pour hautbois, op.39, Ensemble villa Musica, Musikproduktion Dabringhaus und Grimm, BIS 1994

Prokofiev, Zdravista, cantate " Hail to Stalin" op.85, Russian State Symphonic cappella & Russian State Symphony Orchestra chapelle dir. Valeri Polyanski, Chandos 2003

Prokofiev, The battle on the ice, cantate Alexandre Nevsky, op.78 et suite symphonique Lieutenant Kijé, op.47, orchestre national de France, dir. Mstislav Rostropovitch, Erato, 1987

Sting, Russians, A&M Records

Suggestion : Sergueï Prokofiev, Complete piano sonatas, Stephane Ginsburg, 3 CD Cyprès,2015

Pour aller plus loin : Laetitia Le Guay, Serge Prokofiev, Actes Sud/classica,2012

#4 - 1941-1945 : la musique sur tous les fronts

A partir de l’attaque allemande, les musiciens sont largement mis à contribution. Ils participent à la mobilisation patriotique. La 7ème symphonie de Dimitri Chostakovitch, dite Symphonie de Leningrad, connait un succès médiatique mondial. Le compositeur est provisoirement réhabilité : il reçoit un prix Staline. Mais face à l’Union des compositeurs, cette reconnaissance n’est que de courte durée.

Œuvres :

Dimitri Chostakovitch, 7eme symphonie dite " Leningrad ", op.60, National symphony orchestra, dir. Mstislav Rostropovitch, Erato-disques, 1991

Chanson sur la défense de Moscou, Moïa Mosckva, https://www.youtube.com/watch?v=ijGlgyEO1cA

Dimitri Chostakovitch, Symphony N°8 in c minor, op.65, Leningrad symphony orchestra, dir.Yevgeny Mravinski, Praga digitals, AMC Paris, 2015

Gavril Popov, Symphonie N° 2 op.39, The Homeland, St. Petersburg State Academic Symphony Orchestra, dir. Alexander Titov, 1941-1945 : Wartime Music, Vol. 8, Northern flowers

Aram Khatchatourian, Mascarade, James Gallway, Royal philharmonic Orchestra, dir. Myung-Whun-Chung, BMG Classics

Dimitri Chostakovitch, Symphony N°13 Babi yar, in B flat minor, op.113 Moscow philharmonic orchestra, dir. Kirill Kondrachin, Melodia, 1967, BMG 1994

Suggestion : Leonid Polovinkin, Heroic ouverture, St. Petersburg State Academic Symphony Orchestra, dir. Alexander Titov, 1941-1945 Wartime Music, vol 16 Northern Flowers

Pour aller plus loin : Frans C. Lemaire, Le destin russe et la musique, un siècle d’histoire de la Révolution à nos jours, Fayard, Les destins de la musique, Paris, 2005)

#5 - Dimitri Chostakovitch : « en musique, je ne mens jamais »

Les musicologues se sont souvent penchés sur le " cas " Chostakovitch et ses œuvres à double fond. Fut-il un artiste officiel ou un dissident ? Avec sa grand-mère, Petia a relu les lettres adressées par Dimitri Chostakovitch à son jeune et fidèle ami Isaac Glikman. Il y a des lettres manquantes, pas mal de silences et de litotes. Ce qui se lit au travers de cette correspondance, c’est le long calvaire de la parole contrainte.

Oeuvres :

Dimitri Chostakovitch :

Préludes 14 et 21, Sviatoslav Richter, the autorized recordings, Philips 1994

7eme Symphonie op.60, II, III National symphony orchestra, dir. Mstislav Rostropovitch, Erato-disques, 1991

Two pieces from Scarlatti, op.17, Capriccio, The USSR ministry of culture symphony orchestra, cond. Gennadi Rozhdesvensky, Praga,1981

Concerto pour violon N°1, op 99, David Oïstrakh, violin, Berliner sinfonie-orchester, cond.Kurt Sanderling, Harmonia Mundi, 2002

Symphonie N°4, Allegro poco moderato, The USSR ministry of culture symphony orchestra, cod. Gennadi Rozhdesvensky, Praga,1981

From jewish folk poetry, Op. 79 II. The thoughtful mother and aunt, Tatiana Sharova, soprano, Ludmila Kuznetsova, mezzo, Russian State Symphony Orchestra, dir.Valeri Polyansky, Chandos Records

Streichquartette N°8, intégrale, Brodsky Qartet, Teldec 1989

Le chant des forêts, Op. 81, No. 4, " Les pionniers plantent les forêts " (paroles de Y. Dolmatevski) Boys Chorus of Sveshnikov Moscow Choral School, USSR State Symphony Orchestra, Orchestra, dir. Yevgeny Mravinsky, BNF Collection

Quatuor N°15 op.144, Elégie et Marche funèbre, St Petersburg String Quartet, Hyperion records, 2001

Suggestion :

Symphonie N°5 op.47, III. Largo, Warsaw National Philharmonic Orchestra, cond. Witold Rowicki, Classics Jazz France

Pour aller plus loin : Dimitri Chostakovitch, Lettres à un ami, Correspondance avec Isaac Glikman, Albin Michel, 1994 et Frans C. Lemaire, Dimitri Chostakovitch, Les rébellions d’un compositeur soviétique, Ed. Académie royale de Belgique, 2014

#6 - Cinéma et musique, un drôle de couple

Dimitri Chostakovitch, Sergueï Prokofiev, Alfred Schnittke : trois manières de concilier musique et cinéma, comme travail d’appoint quand la scène vous est interdite, par curiosité, ou comme laboratoire d’une œuvre en gestation. Dans le Moscou des années Gorbatchev, Dimitri donne une leçon de cinéma soviétique à son cousin Petia.

Œuvres :

Dimitri Chostakovitch, Hamlet, Le bal, op.116, Film Music, choeur et orchestre de la radio de Berlin, dir.Michail Jurowski, 2CD, Delta music GmBH,2004

Dimitri Chostakovitch, Symphony N°11 " 1905 " op.103, mouvements 1,2,3,4 Moscow Philharmonic Orchestra, dir. Kirill Kondrachin, Isis

Dimitri Chostakovitch, Chanson du film Le contre-plan, film de Fridrikh Ermler et Serguei Youtkevitch, paroles Boris Kornilov https://www.youtube.com/watch?v=PBYKTxq9myk,

Sergueï Prokofiev, Ivan le terrible, Concerto scenario, plusieurs morceaux, Linda Finnie, contralto, Nikita Storojev, Bass-bariton, The Philharmonia chorus, cond. Richard Farnes the Philharmonia dir. Neeme Järvi, Chandos 1991

Sergueï Prokofiev, Sonate N°2, allegro marcato, Stephane Ginsburgh, complete pianos sonatas, Cypres 2015

Notre Gagarine, documentaire de I. Bessarabov et Y. Golovanov, musique d’Alfred Schnittke, 1971 https://www.youtube.com/watch?v=9VfYOwC9uFc

Alfred Schnittke, musiques de Clowns and children, The Commissar, The story of an unknown actor, Film music edition, Orchestre symphonique de la radio de Berlin, dir. Frank Strobel, 4CD ed. Capriccio 2015

Alfred Schnittke, Symphonie n°1, Royal Stockholm philharmonic Orchestra, dir. Leif Segerstam. Bis records AB, 6 CD 1988-2009.

Suggestion : Mieszyslaw Weinberg, Sonate N°2 pour violoncelle et piano op.63, Andante, Alexander Chaushian violoncelel, Yevgueni Sudbin, piano, Bis records 2007

#7 - Icônes, dissidentes et marginales : la création au féminin

En Russie, la poésie est la mère de tous les arts. Il en fut de même à l’époque soviétique. Anna Akhmatova et Marina Tsvetaïeva en sont les figures de proue. Plusieurs compositeurs leur ont rendu hommage. En musique, irrécupérables et insolentes, quelques interprètes et compositrices ont marqué une scène musicale dominée et balisée par les hommes. Mon oncle Valentin aimait les femmes.

J.S Bach, Première suite, IV. Sarabande, Mstislav Rostropovich, Warner Classics

Chanson d’Alexandre Galitch, Conversation dans le wagon-restaurant https://www.youtube.com/watch?v=Ou0sFwegUH0

Sergueï Prokofiev, Visions fugitives, 2 et 1, op.22 Maria Yudina, Entertainment Group International Inc.

Sergueï Prokofiev, 5 poems of Anna Akhmatova, III. Memories of sunlight, Galina Vichnevskaya songs russian songs, Decca Eloquence 1962

Dimitri Chostakovitch, Streichquartett N°7. II. Lento, Brodsky quartette, Teldec 1989

Boris Tishenko, 3 Songs to Poems of Marina Tsvetayeva, Op. 48 I. The Window , Lyudmila Shkirtil, Mezzo-Soprano, St. Petersburg State Symphony Orchestra cond. Yuri Serov, Naxos

Vladimir Vissotski, "Le vol arrêté", chanson -titre, Le chant du monde, 1989

Dimitri Chostakovitch, 6 poems for Marina Tsvetaeva ,op.143, Where does this tenderness come from ? Elena Zaremba, Contralto, Göteborgs Symfoniker Orchestra, cond. Neeme Järvi, Universal Music Division Classics Jazz

Galina Ustvolskaya, Trio for clarinet, violin and piano, II et III. Alexei Lubimov piano, Alexander Trostianky, violin, Kyrill Rybakov, clarinet, ECM records GmbH,2006

Sofia Goubaïdoulina Chaconne, Marie-Claire le Guay, piano, Orchestre de chambre de Lausanne, dir. Jean-Jacques Kantorow, Universal music France,2009

Sergueï Prokofiev, Sonate pour violoncelle in C major op.119, Maria Yudina piano, Lev Evgrafov cello, Natalia Shakhovskaya cello, Entertainment Group International Inc, 2016.

Aram Khatchatourian, Spartacus, ballet, Adagio of Spartacus and Phrygia, Kirov Orchestra, St Petersburg, cond. Valery Gergiev, Decca

Sofia Goubaïdoulina, concerto pour alto et orchestre, Yuri Bashmet, viola, Orchestre du Théâtre Mariinsky, dir. Valery Gergiev, Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

J.S. Bach, Suite n° 3 en do majeur, Sarabande, Mstislav Rostropovich, Warner Classic,1995

Suggestion :

Variations on Bach's Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen and Crucifixus from the Mass in B minor, Maria Yudina, Russian piano school, historical recordings, Russian compact disc

#8 - l’URSS n’est plus, la musique est là : passeurs et héritiers

Baboussia n’est plus, son petit-fils Petia explore le renouveau de la vie musicale post-soviétique. L’ouverture voulue par Mikhaïl Gorbatchev a bouleversé la vie artistique : échanges, commandes, collaborations entre l’Est et l’Ouest, essor du rock et de la pop. Mais après la " Gorbimania ", les musiciens se sont à nouveau retrouvés confrontés au choix : rester ou tenter une nouvelle carrière à l’étranger. Il n’y a plus de monopole d’état, partout l’économie de marché triomphe. Quelques artistes Kremer, Gergiev, Lubimov, Bashmet … s’appliquent à faire (re)découvrir le patrimoine musical de l’époque soviétique.

Œuvres :

Boris Tischenko, sonate N° 7 pour piano et cloches, Nicolas Stavy piano, Jean-Claude Gengembre, cloches. SACD Bis

Giya Kancheli, Symphony N°5, dedicated to the memory of the composer's parents, II. Largo, Nonesuch

Valentin Sylvestrov, Dedication, für violin and orchestra, moderato et andante, Gidon Kremer violin und Münchner philhamonic orchestra cond. Roman Kofman, Teldec 2006

Modeste Moussorgski, Tableaux d’une exposition, Promenades 1 et 5, tableau 8b, Katia Buniatishvili piano, Orchestre du Marinsky, dir. Valeri Gergiev Les plus belles musiques classiques russes, Decca

Igor Stravinsky, Concert in D dur, Aria 2, David Oïstrakh et Berliner Sinfonia orchestra dir. Kurt Sandering, Harmonia Munid 2002

Dimitri Chostakovitch, Symphonie N° 4 op.43, largo, The Ussr ministry of culture symphony orchestra dir. Gennadi Rozhdestvensky, Pragua 1985

Arvo Pärt, Tabula rasa, Silentium, Gidon Kremer, Tayjana Grndenko, Alfred Schnittke, Orchestre de chambre de Lituanie, dir. Saulus Sondeckis, ECM

Valentin Sylvestrov, Potscriptum, andantino, Gidon Kremer violin, Vadim Sacharov piano und Münchner philhamonic orchestra cond. Roman Kofman, Teldec 2006

Mieczysław Weinberg, Cello Concerto in D Minor, Op. 43, Adagio (Live), Mstislav Rostropovich Cello, USSR State Academic Symphony Orchestra, Gennady Rozhdestvensky, Conductor,Melodia

Andreï Volkonski, Sonate for viola and piano, IV.Apopalerion, a tempo di prima parte, Lydia Morkovitch, viola and Julian Milford,piano chandos , 2009

Giya Kancheli, Stix (1999), Yuri Bashmet, viola, choeur de chambre de Saint-Pétersbourg cond. Nikolaï Kornev, Orchestre du Théâtre Mariinsky, cond. Valery Gergiev, Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Alexander Knaifel, Chapitre 8, 4e mouvement, Mstislav Rostropovich, Cello, Choral Arts Society of Washington, National Cathedral School Lower School Chorus, Washington National Cathedral Choristers, Warner Classics

Vyacheslav Artyomiov, Gentle Emanation "Symphony of the Way" (2008 Version), I. Russian National Orchestra, cond. Teodor Currentzis, Divine Art

Alexandre Borodine, Dans les steppes d’Asie centrale, Orchestre du Marinsky, dir. Valeri Gergiev Les plus belles musiques classiques russes, Decca

Pavel Karmanov, The city I love and hate, I. Alexeï Lubimov, piano, Elena Revich, Nadezhda Artamonova, Sergey Poltavski, Evgeny Rumyantsev, Grigory Krotenko, Performers, Soloists, Fancymusic 2016

Suggestion :

Alexander Knaifel, Agnus Dei, Single par Ensemble Musiques Nouvelles paru chez Megadisc Classics,2004

BONUS - #9 Avec ou sans visa, la musique voyage

Aux premières éditions du concours Eugène Ysaye, en 1937 et 1938 à Bruxelles, David Oïstrakh, Emile Guilels créent la surprise. Leur talent rejaillit sur toute l’URSS. A l’intérieur, le contrôle et la censure ne se relâcheront que partiellement après la mort de Staline. La musique est aussi un terrain de compétition entre l’Est et l’Ouest. Pourtant des amitiés se nouent, des partitions s’échangent. Malgré la vigilance de l’Union des compositeurs et du KGB, il y a des trous dans le rideau de fer.

Oeuvres :

Piotr Illitch Tchaïkovski, concerto pour violon op.35, Allegro et andante, David Oïstrakh, Orchestre national de Dresde, dir. Franz Konwitschny, Deustche Grammophon

Rachmaninov, concerto N°3 op.30, Emil Gillels, Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire, dir. André Cluytens, Columbia

Serguei Prokofiev, Visions fugitives op.22, N°s 15 et 18, Sviatoslav Richter, double CD, Philips Classics, 1994

Sergueï Prokofiev, Sonate N°8, op.84 Andante sognando, Sviatoslav Richter, double CD, Philips Classics,1998

Mieszyslaw Weinberg, Sonate N°2 pour violoncelle et piano op.63, Andante, Alexander Chaushian violoncelle, Yevgueni Sudbin, piano, Bis records 2007

Igor Stravinski, Le sacre du printemps, New York philharmonic Cleveland orchestra, dir. Pierre Boulez, Sony classical, 1994

Benjamin Britten, War requiem, Galina Vishnevskaya, soprano, The Bach choir & London symphony Orchestra chorus and orchestra, dir.Benjamin Britten, double CD, Decca, 1985

Modest Moussorgsky, Pictures of an exhibition, Ekaterina Novitskaya, live 1968, The Queen Elisabeth International Music Competition of Belgium, 10 CD, vol 5, Cyprès

Edison Denisov, Sonate pour sax alto, II et III, Claude Delangle saxophone, Bis record, 1995

Arvo Pärt, Für Alina, Jeroen Van Veen performer, Label Brilliant Classics

Franz Schubert, piano sonata op.120, Valery Afanassiev, live 1972, The Queen Elisabeth International Music Competition of Belgium, 10 CD, vol 10, Cyprès

 

Suggestion : Serge Prokofiev, violinconcert N°1, op.19, David Oïstrakh, violin, Berliner Sinfonie-Orchester, dir. Kurt Sandeling, Harmonia Mundi 2002

Pour aller plus loin : Valery Afanassiev, Notes de pianiste, Ed. José Corti, 2012.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK