Le hautboïste Balder Dendievel remporte le Concours 'Honda'

Le hautboïste Balder Dendievel remporte le Concours 'Honda'
Le hautboïste Balder Dendievel remporte le Concours 'Honda' - © Piet Henrard / Euregio Jeugdorkest

Pour la deuxième fois de leur histoire, les huit écoles supérieures et Conservatoires de Musique de notre pays se mesuraient lors d’un concours, soutenus par le constructeur japonais "Honda".

C’est le Conservatoire de Bruxelles, francophone et flamand, qui est à l’initiative du projet.

La finale de ce concours s’est tenue ce mercredi soir, 7 février, au Conservatoire de Bruxelles. Une finale qui était également à suivre en direct sur Musiq'3!

Originalité du concours : tous les instruments étaient autorisés, et le programme était libre, mais ne devait pas excéder trente minutes.

Trois finalistes étaient en lice et c'est le tout jeune hautboïste Balder Dendievel qui l'a emporté, il n'a que 16 ans! Il est étudiant au Conservatoire d'Anvers.

Le 2e prix revient à la soprano Emma Posman, du Conservatoire de Gand.

Quant au 3e prix, il échoit à la soprano Virginie Léonard, de l'IMEP à Namur.

Le Jury, présidé par la pianiste Diane Andersen, a salué la grande maturité, la musicalité et l'originalité du répertoire proposé par ce hautboïste.

Il nous a emmené du répertoire de Carl Philip Emmanuel Bach (qu'il a interprété avec clavecin) à des pièces solo de Britten, en passant par Mozart et son quatuor avec hautbois KV 370, sans oublier la Sonate de Poulenc.

Deuxième prix pour la soprano Emma Posman, 23 ans. Une artiste qui a impressionné par sa personnalité déjà très affirmée, avec une voix pleine d'une sincérité et d'une élégance bienvenues. Elle a toutefois manifestement moins d'expérience de la scène que sa consoeur Virginie Léonard, ce qui est parfaitement logique, compte tenu de ses 23 ans. La jeune soprano a débuté avec Ständchen, de Richard Strauss, elle a poursuivi avec Bellini, et a terminé sa prestation avec deux compositeurs français, Gounod et Duparc, dont on n'est pas près d'oublier sa version de "L'invitation au voyage" sur un poème de Charles Baudelaire.

Troisième prix, pour une autre soprano Virginie Léonard. A 28 ans, la soprano liégeoise démontre déjà une vraie expérience de la scène. Lauréate de la MM Academy, on a déjà pu la voir dans "Foxie" de Janacek, à La Monnaie. Elle y incarnait le rôle de Chocholka. Et comme toutes les chanteuses d'opéra, la jeune femme est également une actrice, ce qui rend sa prestation d'autant plus expressive. Quant à la voix de Virginie Léonard, elle est riche de mille couleurs, capable des expressions les plus intimes, jusqu'à la douleur d'une femme abandonnée, remarquablement exprimée dans son "To this w've come" de Gian Carlo Menotti.

Virginie Léonard qui débutait sa prestation avec Debussy, la poursuivait avec Brahms et Richard Strauss. Mais parmi la langue française de Debussy, l'allemande de Brahms et R.Strauss, son "Otchevo" de Tchaïkovsky en langue russe nous a particulièrement touché par sa grande sensualité.

A noter que les deux sopranos qui étaient présentes lors de cette finale: Emma Posman et Virginie Léonard, font toutes deux partie de la MM Academy de La Monnaie.

Pour conclure, on ne peut que se féliciter de la musicalité de ces trois finalistes, et également de l'originalité de leurs trois récitals. Ces derniers avaient le mérite de balayer toutes les époques. Des choix qui nous ont procuré l'agréable sensation d'assister à trois récitals, loin des sentiers battus, et où la musique passait, loin devant la préoccupation de "plaire " à un Jury.

Voilà qui est rassurant, mais aussi bigrement intelligent!

Laurent Graulus.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK