"Le grand orgue de Notre-Dame serait, à priori, sauvé" : les propos de l'organiste Vincent Dubois

NOTRE DAME-ORGUE
NOTRE DAME-ORGUE - © STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Vincent Dubois, cotitulaire de la tribune de la Cathédrale Notre-Dame aux côtés des organistes Olivier Latry et Philippe Lefebvre, s'est confié à La Lettre du Musicien, au sujet de l'état du grand orgue Cavaillé-Coll, après l'incendie de ce lundi 15 avril. Il l'affirme : 

Le grand orgue de Notre-Dame de Paris est un miraculé

L'émotion est forte au lendemain de l'incendie qui a durement endommagé la Cathédrale Notre-Dame de Paris. L'heure est maintenant à la constatation des dégâts, qui sont malheureusement nombreux. Beaucoup de musiciens et d'organistes se sont inquiétés de l'état des orgues qu'abrite la Cathédrale. Suzanne Gervais (La Lettre du Musicien) rapporte les propos de Vincent Dubois, cotitulaire des grandes orgues de Notre-Dame, à ce sujet :  

"Contrairement aux rumeurs qui ont circulé tôt ce matin, le grand orgue est, a priori, sauvé. Il a quelques flaques d’eau à gauche et à droite, mais rien de dramatique. Le buffet serait épargné, ainsi que la tuyauterie… C’est miraculeux. Nous étions en contact toute la nuit avec mes collègues Olivier Latry et Philippe Lefebvre et nous n’y croyions plus. C’est la dalle de couverture en pierre qui relie les deux tours qui a sauvé l’instrument : il n’y a pas de charpente à cet endroit-là du toit : l’eau envoyée par les pompiers a donc coulé de part et d’autre et n’est pas tombée sur la tribune de l’orgue. En revanche, si les voûtes de la nef, très fragilisées, ne sont pas rapidement consolidées, il faudra probablement démonter l’orgue et trouver un atelier assez grand pour le mettre à l’abri. Il n’en existe pas de tel en région parisienne. Tout l’enjeu est de savoir, très vite, si les clés de voûte vont résister au poids de l’eau et du plomb fondu qui s’y est déversé. L’orgue de chœur n’a pas brûlé non plus, mais il a, en revanche, totalement pris l’eau. Il faudra voir ce qu’il en reste… Il faudra attendre des années avant de pouvoir rejouer cet instrument, mais l’essentiel était qu’il ne finisse pas en cendres. Nous prendrons notre mal en patience et nous nous mobiliserons pour sa remise en état, une fois qu’il aura pu être examiné de près. "

Source : La Lettre du Musicien

Il est bien entendu encore tôt pour dresser un bilan précis et définitif de l'état de l'orgue.

De son côté, Laurent Prades, régisseur du patrimoine intérieur de Notre-Dame de Paris, a également apporté des informations rassurantes et complémentaires à Europe1 au sujet de l'orgue. Selon lui, l'orgue n'aurait pas reçu une goutte d'eau ! 

"Le grand orgue n'a absolument pas été touché, si ce n'est qu'il est très empoussiéré. Mais il n'a pas pris une seule goutte d'eau. Il a pris de la suie et de la poussière, donc il est totalement inutilisable. Mais rien n'a brûlé, rien n'a fondu", assure-t-il à Europe 1. Quant au deuxième orgue, utilisé quotidiennement et situé dans le chœur, "il a été copieusement arrosé (par les lances à incendie), mais c'était pour préserver les stalles du XVIIIème siècle (les rangées de sièges, liés les uns aux autres et alignés le long des murs du chœur de la cathédrale, ndlr) qui sont juste en dessous."

Selon Europe1, laurent Prades va effectuer ce mardi 16 avril un état de slieu avec les pompiers pour "pour constater les désordres architecturaux majeurs, les choses qu'il faut déposer impérativement dans les heures qui viennent avant que cela ne s'effondre davantage".

Source : Europe1 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK