L’ancien violon Guadagnini sur lequel jouait Joshua Bell bientôt vendu aux enchères

Le jeudi 16 mai prochain, la salle de vente aux enchères new-yorkaise Tarisio Fine Intsuments & Bows mettra en vente le violon Giovanni Battista Guadagnini sur lequel le violoniste américain Joshua Bell jouait lorsqu’il était adolescent et est estimé entre 800.000 et 1.200.000 dollars.

C’est un violon réalisé par le célèbre luthier italien Giovanni Battista Guadagnini en 1750 qui sera bientôt mis aux enchères à New-York. C’est avec ce violon que le violoniste américain Joshua Bell a commencé sa carrière solo, alors qu’il était encore adolescent et étudiant dans la classe du violoniste Josef Gingold, à l’Ecole de musique Jacobs de l’Université d’Indiana.

« J'ai officiellement commencé ma carrière de concertiste en 1982, à l'âge de 14 ans, tout en poursuivant mes études à l'Indiana University avec le grand Josef Gingold. Je ne pouvais pas me payer un grand violon à ce moment-là, mais heureusement, l’Université d’Indiana possédait un merveilleux violon Guadagnini, qu’ils m'ont gentiment laissé utiliser pendant cette période cruciale de ma vie musicale, jusqu’à ce que je puisse enfin acheter mon propre instrument. J'ai joué à des dizaines de concerts sur ce Guadagnini et je garde un très bon souvenir de son ton glorieux. »

Joshua Bell

L’instrument appartient à l’École de musique Jacobs de l’Université d’Indiana et les revenus de la vente profiteront à ses étudiants et à son corps professoral. L'instrument est estimé à 800.000 dollars. Depuis qu'elle a reçu le violon d’un donateur anonyme en 1963, l’école l’a prêté à plusieurs étudiants, dont Joshua Bell. En juin 2018, un Guadagnini similaire a été vendu au prix de 2,1 millions de dollars, ce qui constitue le record mondial actuel pour ce luthier.

Parmi les autres points saillants de la vente aux enchères du jeudi 16 mai, citons un rare alto Guarneri, ainsi qu'un manuscrit original de John Cage dédié à Paul Zukofsky.

Le catalogue complet des instruments en vente peut être consulté sur le site de la maison Tarisio.

Le luthier Guadagnini

La carrière de Guadagnini commence à Plaisance en 1740, à proximité de la ville de Crémone, ville qui était à l’époque célèbre pour sa longue tradition des luthiers. Guadagnini va petit à petit s’imposer comme la nouvelle référence en matière de lutherie.

En 1737, le célèbre luthier Antonio Stradivari décède. En 1747, ce sera le tour de Guarneri del Gesù et Carlo Bergonzi, deux autres grands luthiers de Crémone, qui se retrouve ainsi privée de ses luthiers et de sa prééminence dans l’artisanat. C’est Guadagnini qui prend alors le relais et qui commence, petit à petit, à acquérir une certaine notoriété.

Malgré la proximité de Plaisance et Crémone, rien ne prouve que Guadagnini ait reçu une formation directe des luthiers crémonais, ce qui rend son travail encore plus remarquable.

Tout au long de sa carrière, Guadagnini a travaillé en étroite collaboration avec beaucoup de musiciens, entre autres les frères Ferrari, le violoniste Paolo et le violoncelliste Carlo, avec qui il se lie d’amitié.

Guadagnini a commencé son activité en se consacrant à la fabrication des violoncelles, et il a gardé une prédilection pour cet instrument tout au long de sa vie, en développant de nouvelles approches, généralement dans le but de rendre l’instrument des solistes plus compact et plus vivant.

Son travail est marqué à la fois par une précision dans les détails, mais aussi par le développement de qualités de performance, qui rend évidents ses liens avec les musiciens.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK