Fête de l’Iris : les jeunes musiciens de l’Orchestre du Festival font vibrer l’Atomium

Les jeunes musiciens de l’Orchestre du Festival Musiq3 célèbrent la joie de se retrouver et de jouer à nouveau ensemble à l’occasion de la Fête de l’Iris et nous offrent une prestation inédite dans l’une des boules de l’Atomium.

En cette année particulière, la Fête de l’Iris se réinvente face à la crise. Pour célébrer les 32 ans de la Région Bruxelles-Capitale, celle-ci s’est associée à la RTBF pour vous proposer des concerts inédits mettant à l’honneur les jeunes artistes d’un secteur culturel durement touché par la crise. On les retrouve dans dix lieux emblématiques de notre patrimoine bruxellois.

S’il est un lieu emblématique de notre capitale, c’est bien l’Atomium. Symbole de Bruxelles, l’Atomium, c’est "notre Tour Eiffel à nous, sauf que nous en plus, on a les boules" comme dirait notre facétieux Vincent Delbushaye, qui nous emmène justement dans l’une des neuf boules de l’Atomium pour le concert de l’Orchestre du Festival Musiq3, dirigé par la violoniste, membre de l’ensemble Oxalys et professeure au Conservatoire royal de Bruxelles, Shirly Laub.

C’est la première fois que je joue dans une boule et en plus elle sonne bien, ce à quoi on ne s’attendait pas !

À lire aussi : L’Atomium résonne de musique classique pour la Fête de l’Iris

5 images
Vincent Delbushaye et Shirly Laub © Benoît Bouchez
Vincent Delbushaye © Benoît Bouchez

L’orchestre du Festival Musiq3

L’Orchestre du Festival Musiq3 est un orchestre à cordes, à géométrie variable et surtout, qui se renouvelle chaque année, puisqu’il est composé d’étudiants du Conservatoire royal de Bruxelles, porté par la violoniste et professeure Shirly Laub.

Fondé il y a 10 ans, en 2011, à la demande du tout nouveau Festival Musiq3, l’orchestre a fait forte impression tant dans la presse que sur le public au fil des années. Chaque année, les sélections d’entrée au sein de l’orchestre rassemblent des dizaines d’étudiants candidats qui brûlent d’envie de pouvoir jouer au sein de l’orchestre et pendant le Festival Musiq3 au mois de juin.

Depuis dix ans, les jeunes musiciens de l’Orchestre du Festival se sont produits avec des dizaines d’artistes belges et internationaux, comme Anne-Catherine Gillet, Benjamin Dieltjens, Céline Scheen, An Pierlé mais aussi Fazil Say, Kimmo Pohjonen, Thomas Enhco, Vassilena Serafimova ou encore Beatrice Rana.

"C’est un peu devenu une école dans l’école, explique Shiry Laub, car au Conservatoire, on n’a pas vraiment l’occasion de faire ce genre d’ensemble pendant l’année et donc, c’est après les examens que ces jeunes se réunissent et qu’on commence à travailler 13 heures par jour pour l’idée qu’on va avoir un beau concert, parce qu’on a envie de faire de la musique."

Le temps d’un concert et avant de retrouver la scène du Studio 4 de Flagey pour les 10 ans du Festival Musiq3 – qui aura normalement lieu à la fin du mois de juin 2021 – l’Orchestre du Festival Musiq3 et Shirly Laub se retrouvent dans l’une des boules de l’Atomium, une première pour ces musiciens habitués à l’acoustique des salles de concerts. "C’est la première fois que je joue dans une boule", confie Shirly Laub à Vincent Delbushaye. "Et heureusement, c’est dans l’une des boules de l’Atomium et elle sonne très bien, ce à quoi on ne s’attendait pas", ajoute-t-elle avec le sourire.

5 images
© Benoît Bouchez
© Benoît Bouchez

"C’est la fête !"

Ce concert au sein de l’Atomium a une saveur toute particulière pour Shirly Laub et les membres de cet Orchestre du Festival Musiq3 2.0. Pour l’occasion, ce ne sont pas des étudiants du Conservatoire mais des anciens membres de l’orchestre, diplômés depuis un, deux ou trois ans, qui savourent le plaisir de se retrouver et de jouer ensemble, après plusieurs mois de privation forcée. Comme l’explique Shirly Laub, "ils se sont retrouvés, comme tout le monde, dans cette mouise, avec juste un diplôme en poche, beaucoup d’enthousiasme, beaucoup d’envie de jouer et finalement rien à faire."

L’ambiance est donc à la fête à l’occasion de ce concert pour la Fête de l’Iris : "C’est la folie, c’est vraiment une fiesta ! Comme personne n’a eu l’occasion de jouer ensemble, en groupe, de la musique et des concerts, on se retrouve, on a toutes les connivences qu’on avait avant, il y a tout le professionnalisme de ces jeunes et l’envie de jouer et de communiquer qui est très agréable !" conclut la violoniste.

Et c’est tout de bleu vêtus – un clin d’œil à la Région de Bruxelles capitale – que l’on retrouve les musiciens de l’Orchestre du Festival Musiq3 et leur cheffe, dans un programme réunissant la très festive Suite Hollberg d’Edvard Grieg, contrastée par les "Crisantemi" de Puccini, des Chrysanthèmes à la culture, oubliée de cette crise sanitaire, mais aussi "une ode à la beauté". Le concert se termine sur une note de légèreté avec Plink, Plank, Plunk de Leroy Anderson, une pièce fréquemment jouée lors de rappels au concert. Impossible de rester de marbre à l’écoute de cette petite pièce, alors que vous regardiez ce concert depuis votre canapé ou assis devant votre ordinateur, bougez les meubles et dandinez-vous, c’est la fête !

Bon concert et bonne fête de l’Iris !

L'orchestre du Festival Musiq3 vous donne, plus que probablement, rendez-vous le week-end des 25, 26 et 27 juin prochain, pour fêter les 10 ans du Festival Musiq3.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK