Découvrez "Jazz Station E Live", 10 concerts de jazz en ligne sur Auvio

À l’occasion de son 15e anniversaire, la Jazz Station met généreusement à la disposition de tous 10 beaux concerts de jazz. Visionnez gratuitement sur Auvio les performances d’une trentaine d’artistes, dont les ensembles Laniakea,Flying Nimbus, B2, Oaksteet Trio, Harvest Group Trio et Misstriohso et des musiciens comme Natacha Wuyts, Manu Codjia, Antoine Pierre ou encore Igor Géhénot.

La Jazz Station fêtera ses 15 ans fin septembre. Un anniversaire quelque peu particulier au regard de l’actualité, aussi avait-elle à cœur de proposer un aperçu, une esquisse de ce qui représente le cœur de sa programmation. Cette mini-série de concerts évoque ainsi l’ADN de sa salle : une musique organique, curieuse et ouverte d’esprit. Partant du principe qu’il existe autant de définitions du jazz qu’il n’y a de jazz(wo)men, cette trentaine d’artistes choisis parmi tant d’autres ont marqué l’histoire de sa scène. À leur manière, ils représentent une vision contemporaine du jazz, que la Jazz Station défend quotidiennement. Artistes confirmés ou nouveaux venus à suivre de près, crossovers ou sentiers revisités, âmes voyageuses ou intimistes, ces femmes et hommes d’ici ou d’ailleurs embrassent à nos yeux ce qu’est la Jazz Station.

Manu Codjia, Giuseppe Millaci et Lieven Venken

Nouveau projet créé pour l’occasion, le duo des jazzmen bruxellois Giuseppe Millaci et Lieven Venken, qui ont l’habitude de jouer depuis de nombreuses années ont décidé de s’adjoindre le talent du gigantesque Manu Codjia. Prestigieux guitariste du jazz français, il a joué avec les plus grands et enregistré des albums devenus mythiques. Un concert de "grand jazz", porté par quelques standards et compositions des membres du trio, dans une formation classique et intimiste.

B2 (Benoît Vanderstraeten et François Garny) featuring Michel Seba

À la base, une idée un peu folle, lancée comme ça ! Cette formule extraordinaire s’est créée dans une petite salle atypique de Rixensart (Din’l’Fosse). François Garny, leader de Slang, bassiste hors-pair, se voit proposer un concept inédit : un concert à trois basses. Le challenge est à la hauteur du talent des trois mousquetaires réunis pour l’occasion : Benoît Vanderstraeten et Sam Gerstmans complètent ce triptyque de haut niveau. La rencontre est parfaite, limpide, évidente.

La musique est multidirectionnelle, leur langage vivant, aux sources et aux accents variés. On y trouve une énergie issue du rock, des sonorités venues d’Inde, des rythmes africains, sud-américains, aussi bien que des couleurs de dub ou de jungle. C’est cette diversité stylistique qui a fait vivre le groupe et on reste ébahi devant une telle vitalité.

Michel Seba est de la partie lui aussi, inimitable aux percussions. Ils laissent le champ libre à la transe. La musique ondule, bouge, saute et danse aux rythmes des impros parfois énergiques, parfois hypnotiques, toujours excellentes.

Pour cette captation nous retrouvons uniquement Francois Garny et Benoit Vanderstraeten pour une édition "B2", mais, cerise sur le gâteau, accompagnés par leur acolyte Michel Seba !

Flying Nimbus, avec Manolo Cabras & Lynn Cassiers

La chanteuse belge Lynn Cassiers (Tape Cuts Tape, Lilly Joel) et le bassiste italien Manolo Cabras (Erik Vermeulen Trio, Manu Hermia Freetet) jouent ensemble depuis près de 20 ans. Alliés de longue date, ils ont collaboré à différents projets pour lesquels ils gardent chacun leur propre espace particulier à la croisée entre le jazz et la musique improvisée électro-acoustique. "Flying Nimbus" est la version la plus intime de ce partenariat, dont la musique baigne l’espace de textures électroniques avec des morceaux de Manolo et Lynn. A travers leur répertoire, on peut toujours entendre un écho lointain de jazz. Une curieuse combinaison d’éléments, traités librement et astucieusement dans l’univers si particulier de "Flying Nimbus".

Laniakea, avec Jeroen Van Herzeele & Nicolas Chkifi

Lanieka, c’est Jeroen Van Herzeele au tenor, soprano et synthé modulaire et Nicolas Chkifi à la batterie. Les deux musiciens boivent du thé Chinois, échangent sur le yoga et le kung-fu, rigolent. Puis ils descendent, connectent, écoutent et jouent ensemble. Laniakea est un mot hawaïen qui signifie "immense paradis". C’est un amas, une superposition de galaxies. Cette idée les inspire pour leurs compositions instantanées (improvisées).

Natacha Wuyts & Mathieu De Wit Duo

Natacha est issue d’une famille de musiciens. Elle débute la musique de manière autodidacte et développe très vite un amour et une passion pour la scène. Après des études en Arts plastiques, elle rejoint le Jazz Studio d’Anvers pour trois ans où elle étudie le chant et le piano. Passionnée et toujours enthousiaste, Natacha enflamme la scène à chacune de ses apparitions. Elle offre à son public un indubitable sens du rythme couplé à une technique de scat implacable.

De son côté, Mathieu De Wit commence le piano classique à l’âge de 6 ans. À 18 ans il entre également au Jazz Studio où il suivra 2 ans de formation jazz avec les pianistes Ewout Pierreux et Jeremy Calbert. Il continuera ensuite sa formation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles, puis au Lemmens Instituut de Leuven. Depuis le début de sa carrière, Mathieu a participé à de nombreux projets musicaux : Oscar Trio et Quintet, Symmetrio, Radicant, Julien Fraipont Quintet, Belch Quartet, Sack O’Woe.

Ces deux musiciens, qui ont pour habitude de jouer ensemble depuis des années, ont construit au fil du temps une connexion très forte et une complicité incomparable. À la Jazz Station, ils sont également de grands habitués, puisque Natacha est la coordinatrice de nos soirées Singers Nights et Mathieu en est le pianiste. Ensemble et grâce à leur professionnalisme, ils permettent aux chanteurs amateurs de jouir d’une scène jazz dans les meilleures conditions, un vendredi par mois.

Nicolas Kummert & Igor Gehenot Duo

Igor Gehenot, originaire de Liège, découvre le piano à l’âge de 6 ans et se met au jazz dès ses 13 ans. En 2009, il s’inscrit au Conservatoire de Bruxelles où il reçoit notamment les cours d’Eric Legnini. Aujourd’hui, avec trois albums à son actif, Igor compte déjà de nombreuses récompenses (Artiste jazz de l’année par Wallonie-Bruxelles-Musiques, double nomination aux Octaves de la musique dans la catégorie jazz). Il s’est produit dans de nombreux festivals prestigieux (Jazz à Vienne, Gent Jazz Festival, EuroJazz Festival (Mexico City), Gaume Jazz Festival, EUJAZZ à Santiago (Chili), London Jazz Festival, Dinant Jazz Nights, …).

De son côté, Nicolas n’est pas en reste. Saxophoniste, chanteur et compositeur, il a toujours montré un éclectisme à toute épreuve. Depuis plusieurs années, il multiplie les projets (Drifter, Yves Peeters Group, Qu4tre, Pierre van Dormael, La Diversité, etc.). Il compte déjà pas moins de 30 enregistrements (en tant que leader et sideman) et s’est produit dans plus de 40 pays différents.
Lors de ce concert, les deux musiciens alterneront compositions et standards.

Harvest Group Trio, avec Guillaume Vierset, Yannick Peeters & Yves Peeters

Révélé sur la scène jazz avec le LG Jazz Collective (septet réunissant la jeune garde du jazz belge – Antoine Pierre, JP Estiévenart, …) mais aussi actif en tant que sideman de groupes pop (Sacha Toorop, Typh Barrow…), le guitariste Guillaume Vierset revient avec Harvest Group, un projet qui lui tient particulièrement à cœur. Après un premier opus, "Songwriter", sorti en 2015 et nominé aux Octaves de la Musique, il présente un nouvel album aux accents folk.

Avec "Nacimiento Road", le guitariste nous emmène à travers les vastes étendues de l’Ouest américain, quelque part entre l’Arizona et la Californie et présente une musique entre jazz et folk. Il s’inspire à la fois du jazz acoustique de Jim Hall et de la musique aérienne de Jakob Bro, ou encore de la tradition américaine du jeu de guitare de Julian Lage et Pat Metheny. Mais surtout, il affirme son goût prononcé pour la tradition folk et l’harmonie des songwriters (déjà dévoilée avec son premier album dont le titre était révélateur) en s’inspirant de la musique de Sam Amidon, du folk moderne de Bon Iver, du sens de la mélodie de Neil Young, ou de la sombre nostalgie de Nick Drake.

Avec cet album, le guitariste s’affirme à travers une écriture beaucoup plus libre en faveur d’une harmonie riche en émotions. Harvest a trouvé son identité, un véritable son de groupe où la guitare, le saxophone soprano et le violoncelle s’entremêlent brillamment au profit d’envolées oniriques soutenues par une peau rythmiquement sensible.

Un voyage ascensionnel dans l’imaginaire américain mené par un des groupes les plus originaux de la scène jazz belge actuelle.

Pour cet enregistrement vidéo, nous écouterons une forme réduite du groupe, composée de Guillaume Vierset, Yannick Peeters & Yves Peeters.

Oakstreet Trio, avec Téo Crommen, Matteo Mazzù & Guillaume Malempré

Oakstreet Trio est avant tout une histoire d’amitié. Trois jeunes musiciens n’ayant qu’une envie : jouer le plus possible, et s’amuser. Après quelques sessions dans les salles du Conservatoire Royal de Bruxelles, il leur est apparu évident que cette formation méritait d’être prise au sérieux. Au cours des années, Oakstreet Trio a notamment eu la chance de participer aux finales du XL Jazz Contest et d’Imagine Belgique, ainsi que de jouer au Gaume Jazz Festival, à Jazz à Stavelot, à la Jazz Station, et dans de nombreux autres clubs en Belgique.
Amoureux de jazz, mais aussi de folk, rock, hip-hop ou de musique électronique, Oakstreet Trio leur permet d’explorer sans aucune restriction et de créer une musique honnête, pleine d’énergie et de passion.

Lorenzo Di Maio, Dries Laheye, Antoine Pierre

Imaginées par Antoine Pierre, les Cubistic Sessions se déroulaient auparavant au Bravo. Depuis la fermeture de celui-ci, elles ont désormais élu domicile à la Jazz Station. Tel un laboratoire, le but est de réunir de nouvelles personnalités étrangères à chaque concert, autour des compositions d’Antoine. Une expérience unique, donc, et en évolution constante ! Pour ce concert particulier, impossible d’inviter un artiste étranger, la formule est donc réduite à un trio. L’énergie reste intacte, et provoque une rencontre explosive et résolument rock !

Misstriohso, avec Marie-Anne Standaert, Janos Bruneel & Karel Culenaere

Misstriohso est un projet intime, amputé dans sa section rythmique, puisque sans batterie, où Janos Bruneel et Bram Weijters accompagnent la trompettiste Marie-Anne Standaert. Le contrebassiste, Janos, et le pianiste, Bram, sont avec elle dans la recherche d’un son et d’une harmonie riches sur des grooves intenses. Le trio joue des standards peu connus et des compositions originales. Un jazz généreux, maîtrisé, mené par une jazzwoman aux multiples facettes.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK